À la Une

Le Fil Info

— 20 mai 2019 • 10H17 —
Laurent Armand-Zuniga
Cousteau par National Geographic— 20 mai 2019 • 10H17 — Laurent Armand-Zuniga —

National Geographic Documentary Films vient d'annoncer que son prochain documentaire, confié à la réalisation de Liz Garbus, sera biographique et se consacrera au célèbre explorateur océanique français, Jacques-Yves Cousteau.
Inventeur, explorateur, environnementaliste et cinéaste, le commandant Cousteau a en effet révolutionné la compréhension de la nature en appelant inlassablement à la préservation de l’environnement. Il a fondé également The Cousteau Society, une organisation à but non lucratif, produisant des films et des séries télévisées qui ont permis à de nombreux téléspectateurs à travers le monde de le suivre au cours de plusieurs dizaines d'expéditions dont, parmi les plus emblématiques, certaines dans les profondeurs des océans.

A grands renforts de séquences inédites en ultra haute définition provenant des archives de The Cousteau Society, Cousteau (il s'agit là d'un titre encore provisoire) dévoilera ainsi au public des pans de la vie exceptionnelle du célèbre explorateur ; la production de ce documentaire marquant d’ailleurs une première collaboration entre National Geographic et The Cousteau Society.

— 19 mai 2019 • 09H16 —
Laurent Armand-Zuniga
X-Men Dark Phoenix à la peine— 19 mai 2019 • 09H16 — Laurent Armand-Zuniga —

X-Men : Dark Phoenix boudé au box-office ? C'est en tout cas l'enseignement tiré des premières estimations de recettes faites pour lui : son démarrage est en effet attendu laborieusement à 50 millions de dollars outre Atlantique ce qui en ferait le pire démarrage de tous les films X-Men. À titre de comparaison, pour l'instant, X-Men Origins : Wolverine reste le plus faible avec 53,1 millions de dollars alors que le premier film X-Men avait lui démarré à 54, 4 millions à l'époque de sa sortie en 2000.

Tandis que les fans de l'univers Mutants attendaient de ce nouvel opus qu'il réhabilite le personnage du Phoenix sur grand écran et fasse oublier le médiocre X-Men : L'affrontement Final, les multiples reports et reshoots ont vraisemblablement refroidi leurs ardeurs. Pire encore, les premiers trailers, au lieu d'inverser la tendance, ont amplifié, en raison des similitudes remarquées avec X-Men : L'Affrontement Final, les craintes et désaveux. Les dernières déclarations de Simon Kinberg sur ces fameux reshoots venus gommer l'aspect cosmique du film au profit d'un troisième acte sur terre et non dans l'espace ou la zone bleue de la lune, ont d'ailleurs fini de plomber tout espoir ; les fans semblant dès lors peu pressés de se rendre dans les salles à la sortie du film. Si cette impression devait se confirmer, elle signerait alors une douloureuse fin pour la saga X-Men au sein de 20th Century Fox.

Il reste à espérer qu'après deux adaptations sur grand écran de la saga du Phoenix, le retour des Mutants chez Marvel Studios lui permettra de renaître de ses cendres au sein du Marvel Cinematic Universe avec - enfin - un film digne de ce qui est LA saga emblématique de tous les fans des Mutants.

— 18 mai 2019 • 12H33 —
Romain Hinault
Pas de Surprise, c’est le Showbiz ! à Disneyland — 18 mai 2019 • 12H33 — Romain Hinault —

Le Parc Walt Disney Studios accueille du 21 mai au 28 juin 2019 une nouvelle animation « Pas de Surprise, c’est le Showbiz ! ».
Au détour du mythique Hollywood Boulevard, les visiteurs pourront rencontrer des célébrités et faire leur entrée dans la vie de paillette et de glamour hollywoodienne en intégrant pas moins que le casting d'un film en tournage tandis que la célèbre poubelle parlante Push signera, elle, son retour, en star du Rap !

Ces animations seront disponibles ponctuellement, plusieurs fois par jour à Disneyland Paris.

— 17 mai 2019 • 14H44 —
Laurent Armand-Zuniga
Les WDAS au Festival d'Annecy 2019— 17 mai 2019 • 14H44 — Laurent Armand-Zuniga —

Les Walt Disney Animation Studios seront, cette année encore, présents en force au Festival International du Film d'Animation d'Annecy.

Le studio historique de Mickey y proposera en effet notamment trois courts-métrages tirés de sa nouvelle collection expérimentale Short Circuit, tous présentés ici en exclusivité mondiale par leurs réalisateurs attitrés :

  • Brian Menz pour Just A Thought ;
  • Natalie Nourigat pour Exchange Student ;
  • Jerry Huynh pour Jing Hua.

Ces cartoons seront disponibles au printemps 2020 aux États-Unis sur Disney+, la future plateforme de streaming Disney.

En plus de ces exclusivités, Becky Bresee, responsable animation, et Marlon West, responsable des effets animation, donneront un large aperçu de La Reine des Neiges II dont la sortie est programmée à la fin de l'année, le 20 novembre 2019 précisément.

— 17 mai 2019 • 12H37 —
Laurent Armand-Zuniga
Disneyland Paris soutient Le Refuge— 17 mai 2019 • 12H37 — Laurent Armand-Zuniga —

A l'occasion du 17 mai déclarée Journée Internationale contre l'Homophobie, Disneyland Paris annonce qu'elle devient un mécène de l'association Le Refuge qui a pour objet de prévenir l’isolement et le suicide des jeunes LGBTIQ, de 18 à 25 ans, victimes d’homophobie ou de transphobie et en situation de rupture familiale.
Depuis 15 ans, Le Refuge héberge en effet, dans des structures chaleureuses et sécures, des jeunes gay-ie-s jeté-e-s à la rue et les accompagne vers leur reconstruction émotionnelle et matérielle.

Disneyland Paris verse ainsi l'équivalent d'une année d'hébergement pour deux jeunes chez Le Refuge et convie cent d'entre eux à participer à la Magical March of Diversity, point d'orgue de la toute première soirée spéciale Magical Pride organisée le 1er juin 2019 au Parc Walt Disney Studios pour fêter la diversité.

Autres Dépêches

L'Actualité Disney

— 21 mai 2019 —
Longs-métrages Disney à la télévision
— 21 mai 2019 —
Diffusion aujourd'hui à 20H45
— 21 mai 2019 —
Prochains films en salles
— 21 mai 2019 —
Actuellement au cinéma
— 21 mai 2019 —
Actuellement au cinéma
— 22 mai 2019 —
Aladdin
Prochainement au cinéma
— 05 juin 2019 —
X-Men
Dark Phoenix
Prochainement au cinéma
— 12 juin 2019 —
Men In Black
International
Prochainement au cinéma
— 19 juin 2019 —
Prochainement au cinéma
— 21 mai 2019 —
Planning des futurs DVD et Blu-ray
— 24 mai 2019 —
Prochainement en DVD, BD et 4K
— 21 mai 2019 —
Disponible en DVD, BD et 4K
— 21 mai 2019 —
Expositions et autres évènements
— 21 mai 2019 —
Prochaines rénovations

Les Anniversaires du Jour

— 21 mai 2019 —
39ème anniversaire de sa sortie
— 21 mai 2019 —
71ème anniversaire de sa sortie
— 21 mai 2019 —
65ème anniversaire de sa sortie
— 21 mai 2019 —
Dans les 15 prochains jours

La Foire aux Questions

21 mai 2019 • 10H21
Facebook
Films d'Animation

Q : Une petite question : pourquoi certains films des Walt Disney Animation Studios portent en VF (ou même en VO) des titres différents de ceux officiels ? Étaient-ce les titres d’origine qui ont été raccourcis depuis (comme Cars) ?
Je pense notamment à Pinocchio (« La Merveilleuse Aventure de Pinocchio »), Peter Pan (« Les Aventures de Peter Pan ») ou encore La Belle au Bois Dormant (« Sleeping Beauty and the Prince »).
Y a-t-il d'autres titres dans le genre ? Jordan

R : Ces titres sont ceux utilisés en France pour la toute première sortie en salles des films. The Walt Disney Company - France a ensuite choisi de les raccourcir pour les sorties suivantes, actant sans doute là une appropriation constatée chez le grand public plus enclin à utiliser Pinocchio plutôt que La Merveilleuse Aventure de Pinocchio et Peter Pan plutôt que Les Aventures de Peter Pan. Ces titres français originels se voient néanmoins encore jusqu'aux VHS où ils apparaissaient sur les écrans-titres mais pas forcément sur les jaquettes.
Dumbo, l'Éléphant Volant réduit à Dumbo, Les Aventures de Tigrou ...et de Winnie l'Ourson devenu Les Aventures de Tigrou ou encore Benjamin Gates et le Livre des Secrets (renommé Benjamin Gates 2 : Le Livre des Secrets) sont des cas similaires.
Pour le titre français Cars - Quatre Roues, chez Pixar Animation Studios, la situation est néanmoins un peu différente. C'est à la base un problème juridique qui a empêché The Walt Disney Company - France d'utiliser, au moment de la sortie du film, le mot Cars seul, déposé par une société belge pour toute l'Europe. Un arrangement financier a été trouvé par la suite si bien que Cars - Quatre Roues est devenu Cars, aussi en France.

Concernant les titres VO, nous n'avons jamais vu le titre "Sleeping Beauty and the Prince" : à notre avis, il s'agit d'une confusion avec des éditions de livres ou d'extraits en 16mm notamment.

Laurent Armand-Zuniga
Autres Questions

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.