Roy Edward Disney
Date de naissance :
Le 10 janvier 1930
Lieu de Naissance :
Los Angeles en Californie aux États-Unis
Date de Décès :
Le 16 décembre 2009
Lieu de Décès :
Newport Beach en Californie aux États-Unis
Nationalité :
Américaine
Lien de Parenté :
Neveu de Walt Disney
Profession :
Dirigeant
Producteur
Réalisateur
Scénariste

Le portrait

rédigé par
Publié le 10 janvier 2010

Le 16 décembre dernier, les fans de Disney étaient sous le choc… Roy Edward Disney, dernier représentant de la famille à siéger au sein de la Walt Disney Company, venait de mourir au Hoag Memorial Hospital de Newport Beach, à l’âge de 79 ans, des suites d’un cancer de l’estomac…

Fils de Roy O. et d’Edna Disney, et neveu de Walt, Roy Edward était né le 10 janvier 1930, à Los Angeles, à l’époque où les petits studios d’Hyperion Avenue voyaient leur activité grandir à vue d’œil, grâce aux succès des premiers courts-métrages sonores mettant en scène Mickey Mouse.Enfant chéri, chouchouté par ses parents, et par Walt qui n’était jusqu’en 1933 pas encore père, Roy E. assista au développement de l’entreprise créée par son père et son oncle et il aimait à se souvenir avec amusement que sa carrière artistique avait commencé très tôt. En effet, comme il le racontait dans de nombreuses interviews, les animateurs, qui travaillaient alors sur la réalisation de Blanche Neige et les Sept Nains puis celle de Pinocchio, l’utilisaient comme une sorte de « cobaye », lui montrant leurs séquences d’animation ou lui expliquant tel ou tel gag, afin de vérifier que ceux-ci puissent plaire au jeune public !

Walt Disney et son neveu Roy

Après ses études à Harvard et au Southern California’s Pomona College, où il décrocha son diplôme d’Anglais en 1951, il fut engagé comme assistant-monteur sur la série télévisée Badge 714 (Dragnet en Version Originale), pour le compte de la chaine NBC. En 1954, il rejoignait l’entreprise familiale, toujours au poste d’assistant-monteur sur certains épisodes des True-Life Adventures, parmi lesquels Le Désert Vivant, ou encore La Grande Prairie. Il fut aussi le co-producteur du film Mysteries of the Deep de Ben Sharpsteen, pour lequel il signa également le scénario, et qui fut nominé à l’Oscar du meilleur court-métrage en 1959.

Poursuivant sa carrière de scénariste à la télévision, en collaborant notamment à l’émission Walt Disney’s Wonderful World of Color et à la série mythique Zorro, il fonda en 1964 sa propre unité de production, avec laquelle il supervisa des dizaines de programmes pour la télévision et le cinéma, comme Mustang, qu’il co-réalisa avec Frank Zuniga en 1973, Pancho the Fastest Paw in the West, ou encore Varda the Peregrine Falcon.

La Grande Prairie
Mystères des Profondeurs

En 1967, Roy E. Disney intègre la direction de la Walt Disney Company, qu’il quitte à cause de désaccords en 1977 pour fonder sa propre maison de production, mais qu’il réintègre finalement dès l’année 1984, comme appelé à la rescousse pour sauver un studio en plein marasme depuis la mort de ses deux fondateurs. Aux côtés de Michael Eisner, Frank Wells et Jeffrey Katzenberg, il parvient à évincer l’ancienne équipe dirigeante, n’hésitant pas à renvoyer Ron Miller, qui n’est autre que son cousin, et surtout le propre gendre de Walt Disney, depuis son mariage avec sa fille Diane.

Nommé à la tête du département animation, alors en pleine déconfiture, et embourbé dans la production de Taram et le Chaudron Magique depuis la fin des années 1970, il parvient à redorer le blason terne et vieillot des studios Disney, en encourageant la mise en chantier de projets plus intimistes comme Basil Détective Privé, ouvrant ainsi la voix à des succès du box-office tels La Petite Sirène, La Belle et la Bête, Aladdin et Le Roi Lion, et à des épopées animées telles Pocahontas, une Légende indienne et Le Bossu de Notre-Dame.

Roy Disney durant la production de Fantasia 2000

Devenu le gage de qualité des studios de son oncle, dont il a redressé le département animation grâce à une liberté artistique supérieure à la simple politique de rentabilité, il lance dès le milieu des années 1990 ce qui reste sans doute le projet de sa vie, Fantasia 2000, poursuivant ainsi le rêve de Walt, qui dès la sortie du premier Fantasia, ambitionnait d’en faire une œuvre en constante évolution. Premier long-métrage d’animation proposé au format IMAX à travers le monde, Fantasia 2000 associait l’empreinte de Disney à des chefs-d’œuvre absolu de la musique classique telle la Cinquième Symphonie de Beethoven ou L’Oiseau de Feu de Stravinsky.

Toujours dans la droite lignée de Walt Disney, Roy E. relance également la production de courts-métrages, abandonnée depuis des décennies. C’est ainsi qu’il dépoussière le projet Destino, que son oncle avait démarré au milieu des années 1940, en s’associant avec Salvador Dali. Nominé aux Oscars, il produit également de nouveaux films, parmi lesquels les courts-métrages Lorenzo, Un par Un, La Petite Fille aux Allumettes, et le documentaire Morning Light, duquel ressort son amour pour les sports nautiques.

Lorenzo
Destino
>Un par Un
La Petite Fille aux Allumettes

Philanthrope, Roy E. avait également investi son temps et son argent dans de nombreux projets extérieurs aux studios Disney, finançant par exemple l’ouverture du Roy E. Disney Center for Performing Arts, théâtre moderne construit à Albuquerque, dans lequel furent ouvertes diverses classes de théâtre, de musique, de danse, … Il participa également à l’ouverture d’une unité de cancérologie à l’hôpital Saint-Joseph de Burbank, baptisée le Roy and Patricia Disney Family Cancer Center, et qui doit ouvrir ses portes au printemps 2010.

Morning Light
Roy Disney à côté de la statut de son père

Entre autres choses mécène, artiste, scénariste, producteur, réalisateur, homme d’affaires, marin plusieurs fois médaillé, membre du comité directeur de l’UNICEF, Roy E. Disney reste également celui qui osa, par deux reprises, s’opposer au conseil d’administration de « sa » propre société. En 1977, il claquait déjà la porte des studios, ne revenant qu’après l’éviction son propre cousin, Ron Miller, jugé responsable du marasme que connaissait la compagnie depuis une décennie. Le 30 novembre 2003, il donnait à nouveau sa démission, prenant ainsi la tête de la fronde organisée contre l’équipe dirigeante, en particulier Michael Eisner, dont les décisions étaient alors perçues comme mortifères pour la Walt Disney Company. Aux côtés de Stanley Gold, son associé avec qui il avait fondé sa société Shamrock Holdings, et qui était comme lui membre du directoire, il fondait alors le site savedisney.com, grâce auquel il dénonçait chaque jour la politique d’Eisner, tout en préservant l’héritage de sa famille en mettant en avant les talents des artistes, passés et présents, qui tentaient tant bien que mal de faire survivre l’esprit de Walt. En 2005, cette lutte « numérique », soutenue par nombre d’internautes et d’actionnaires, eut pour conséquence le renvoi de Michael Eisner, et son remplacement par le numéro 2 de l’époque, Bob Iger, que Roy méprisait certainement autant, mais avec lequel il dirigea la société en bonne intelligence pendant les dernières années de sa vie…

Roy Disney et Stanley Gold

Après 56 ans au sein de la compagnie de son père et de son oncle, dont presque 30 passés à sa tête, Roy Edward était le dernier membre de sa dynastie à siéger à la Walt Disney Company. Son œuvre lui valu de nombreuses récompenses, parmi lesquelles plusieurs nominations aux Oscars, un Windsor McCay Award (1993), un Mort Walker Award récompensant ses efforts dans le développement de l’industrie du cinéma d’animation (1997), un Disney Legends Award (1998) et un prix spécial au Festival International du Film de Santa Clarita (2002). Il fut également nommé Docteur en Beaux Arts par son ancien collège de Pomona en 1998, et en 2002, il reçut le même titre du Mercy College de New York. En 2003, il était nommé Docteur honoraire à l’école CalArts.

Avec sa mort, celui qui était devenu récemment Président émérite et Consultant au sein de la Walt Disney Company, laisse aujourd’hui un grand vide dans le cœur des fans, et laisse une page de l’histoire se tourner, au moment où, sans aucun lien de cause à effet, les studios de Mickey sont entrés dans une nouvelle période d’apathie… Chacun reconnaîtra en Roy Edward Disney le digne successeur de Walt, qui disparaissait presque 43 ans jours pour jours avant lui, le garant de la qualité « Disney », et l’artisan d’un nouvel âge d’or de l’animation… L’âme de la société Disney est partie… Les drapeaux des parcs Disneyland sont en berne… Le cœur des proches, des collaborateurs et des fans est gros... Mais l’héritage reste immense…

Hommage de Dash

En septembre dernier, j'étais aux Walt Disney Studios, en Californie, et ai eu la chance, avec d'autres amis passionnés, de dîner avec Dave Smith, créateur des Walt Disney Archives. Celui nous avait alors annoncé que Roy Edward Disney allait mal et qu'il luttait contre un cancer de l'estomac depuis plusieurs mois. La dernière fois que Dave l'avait vu, il avait été surpris par son apparente fatigue. La nouvelle tombait comme un couperet et chacun s'imaginait déjà la Walt Disney Company sans la présence rassurante du dernier membre de la famille Disney à avoir véritablement influencé l'entreprise.

Pourtant, quand l'autre jour j'apprenais la mort de Roy, je n'en ai pour autant pas été moins surpris, choqué, bouleversé. Car Roy Disney, c'est un peu le Walt de notre époque. Il était toujours là pour représenter la famille, pour s'assurer que les valeurs de son oncle, Walt, étaient respectées. Par deux fois, il s'est lancé dans une mission de sauvetage de la Compagnie, lorsqu'il estimait que les choix des dirigeants la menaient à sa perte. SaveDisney était le nom de son association lorsque Michael Eisner annonçait la fermeture des studios 2D en 2004.

Pour un passionné de films d'animation tel que moi, c'est surtout dans les suppléments des DVD que j'ai pu faire la connaissance avec Roy, au fil des making-of et notamment lors de son introduction de Fantasia 2000, projet qui lui tenait à coeur et qu'il a mené à terme au bout de neuf ans. Roy, c'est aussi la passion de la nature. Il a commencé en travaillant sur des films de la série C'est la Vie (True-Life Adventures) et produisait Morning Light, documentaire très personnel sur une traversée maritime en voilier.

Roy, c'est aussi un visage souriant, positif et bienveillant, présent lors de tous les grands événements (ouverture de Parcs Disney, avant-première d'un film d'animation, etc.). Comme le disaient les artistes qui travaillaient sur La Petite Sirène dans les années quatre-vingt, Roy ressemblait tant à Walt que c'en était perturbant et que son avis comptait à leurs yeux plus que celui de quiconque.

La Walt Disney Company a perdu hier le dernier lien qui l'unissait au créateur qui porte son nom. Disney est désormais véritablement orphelin.

Hommage de Crystal

« Welcome to this happy place, welcome. This is your land.” C’est par ces mots célèbres que je rencontrais Roy E. Disney, par le biais de l’écran de ma télévision, alors que je n’étais âgée que de quatre ans. Le 12 avril 1992, Eurodisney était présenté au monde entier dans une grande émission retransmise en mondovision. Et comme son oncle avant lui, qu’il n’oubliait évidemment pas de citer, Roy E. Disney nous invitait dans ce monde magique. Dès lors, il prit pour moi l’image de la Walt Disney Company, tout autant que Walt. Il avait cet aura d’oncle chaleureux, détenteur de milles histoires et d’un héritage dont je ne soupçonnais pas encore la richesse. La cassette de l’émission, que je me passais en boucle, renforça cette image au fur et à mesure que je grandissais. Il était le lien avec Walt, le lien tangible qui nous reliait aux rêves de Walt.

Au fur et à mesure que mon intérêt pour l’animation grandissait, je rencontrais Roy plus souvent au gré des bonus vidéos, documentaires et autres livres. Si Walt n’était plus là pour accompagner les œuvres contemporaines de la compagnie, Roy était présent, plus discret, peut-être un peu écrasé par l’aura de son illustre oncle, mais là, toujours, gardien bienveillant de son oeuvre.

Aussi, quand j’apprenais sa maladie en septembre dernier par Dave Smith, la nouvelle m’attrista. Et l’annonce de ce 16 décembre 2009 fut un véritable choc. Une de mes premières pensées fut qu’il était parti de la même façon que Walt, à un jour près. Hasard, destin ? Peu importe, la peine n’en fut que plus forte.

Roy, c’était cette détermination farouche pour que l’art et la créativité continuent à prospérer dans les Studios. Alors que ceux-ci étaient au plus mal dans les années 80, il obtint, après une brève démission, le poste de responsable du département animation en 1984 , et ,accordant aux animateurs et réalisateurs la liberté artistique qu’ils demandaient, fut à l’origine du nouvel âge d’or des années 90 où les Studios enchainèrent succès sur succès.

Roy, c’est aussi Disney Legacy, SaveDisney, quand Eisner voulut neutraliser la 2D. Garant des valeurs de la société Disney, Roy s’était alors battu pour le retour de cette technique si emblématique de l’entreprise. Bataille qu’il avait remporté, concrétisée il y a peu par la production de La Princesse et la Grenouille.

Désormais, Roy s’en est allé rejoindre son oncle, celui à qui il ressemblait tant, et s’en est allée avec lui une image chaleureuse et bienveillante. Bon vent, Mr Disney, et que perpétue votre héritage à son tour.

La filmographie

▼ Aller en bas de la liste ▼
001
Les Aventures de Perri
Cameraman • Docu-Fiction • True-Life Fantasy
1957
Cinéma
1957
Cinéma
002
Producteur / Cameraman • Documentaire
1957
Télévision
1957
Télévision
003
Mysteries of the Deep
Narrateur • Documentaire
1959
Cinéma
1959
Cinéma
004
Zorro - La Minisérie
Scénariste • Aventure • Minisérie
1960 • 1961
Télévision
1960 • 1961
Télévision
005
Narrateur • Docu-Fiction
1961
Télévision
1961
Télévision
006
Narrateur • Docu-Fiction
1961
Télévision
1961
Télévision
007
The Silver Fox and Sam Davenport
Narrateur • Docu-Fiction
1962
Télévision
1962
Télévision
008
Little Dog Lost
Producteur • Docu-Fiction
1963
Télévision
1963
Télévision
009
Scénariste • Docu-Fiction
1964
Télévision
1964
Télévision
010
Producteur / Narrateur • Docu-Fiction
1965
Télévision
1965
Télévision
011
Producteur • Aventure
1966
Télévision
1966
Télévision
012
Producteur • Docu-Fiction
1968
Télévision
1968
Télévision
013
Producteur • Docu-Fiction
1968
Télévision
1968
Télévision
014
Producteur • Docu-Fiction
1969
Télévision
1969
Télévision
015
Producteur • Docu-Fiction
1969
Télévision
1969
Télévision
016
Cristobalito, The Calypso Colt
Producteur • Docu-Fiction
1970
Télévision
1970
Télévision
017
Producteur / Narrateur • Aventure
1971
Télévision
1971
Télévision
018
Producteur • Aventure
1971
Télévision
1971
Télévision
019
Producteur • Docu-Fiction
1972
Télévision
1972
Télévision
020
Producteur • Docu-Fiction
1972
Télévision
1972
Télévision
021
La Légende de Mafatu
Réalisateur • Aventure
1973
Télévision
1973
Télévision
022
Réalisateur • Comédie dramatique
1973
Télévision
1973
Télévision
023
Producteur / Réalisateur • Docu-Fiction
1974
Télévision
1974
Télévision
024
Producteur / Réalisateur • Aventure
1974
Télévision
1974
Télévision
025
Producteur • Aventure
1975
Télévision
1975
Télévision
026
Producteur / Réalisateur • Docu-Fiction
1975
Télévision
1975
Télévision
027
Producteur / Réalisateur • Docu-Fiction
1976
Télévision
1976
Télévision
028
The Flight of the Grey Wolf
Producteur • Docu-Fiction
1976
Télévision
1976
Télévision
029
Producteur • Aventure
1977
Télévision
1977
Télévision
030
Producteur • Docu-Fiction
1977
Télévision
1977
Télévision
031
Producteur / Réalisateur • Docu-Fiction
1978
Télévision
1978
Télévision
032
Producteur • Docu-Fiction
1985
Télévision
1985
Télévision
033
Douma et ses Amis
Producteur • Aventure
1989
Cinéma
1989
Cinéma
034
Les Personnages Animés Préférés à la Rescousse
Producteur • Animation 2D
1990
Télévision
1990
Télévision
035
Intervenant • Promotionnel • "Live"
1992
Télévision
1992
Télévision
036
Producteur • Fantastique
1999
Vidéo
1999
Vidéo
037
La Main Derrière la Souris : L'Histoire d'Ub Iwerks
Intervenant • Documentaire
1999
Cinéma
1999
Cinéma
038
Fantasia 2000
Producteur • Animation 2D / Animation 3D / Film "Live"
2000
Cinéma
2000
Cinéma
039
Disney's Tous en Boîte
Animation 2D
2001 • 2003
Télévision
2001 • 2003
Télévision
040
Walt, L'Homme Au Delà du Mythe
Intervenant • Documentaire
2001
Télévision
2001
Télévision
041
Destino
Producteur • Animation 2D
2003
Cinéma
2003
Cinéma
042
Lorenzo
Producteur • Animation 2D
2004
Cinéma
2004
Cinéma
043
Un Par Un
Producteur • Animation 2D
2004
Vidéo
2004
Vidéo
044
La Petite Fille aux Allumettes
Producteur • Animation 2D
2006
Cinéma
2006
Cinéma
045
Pixar Story
Intervenant • Documentaire
2007
Cinéma
2007
Cinéma
046
Disneyland : Secrets, Histoires & Magie
Intervenant • Reportages • Courts-métrages • Épisode Télé
2007
Vidéo
2007
Vidéo
047
Morning Light
Producteur / Scénariste • Documentaire
2008
Cinéma
2008
Cinéma
048
the boys : the sherman brothers’ story
Intervenant • Documentaire
2009
Cinéma
2009
Cinéma
049
Waking Sleeping Beauty
Intervenant • Documentaire
2010
Cinéma
2010
Cinéma
▲ Retour en haut de la liste ▲

La parcographie française

001
Intervenant • Inauguration
1991
Fin d'activité
1991
Fin d'activité
002
Intervenant • Inauguration
1992
Fin d'activité
1992
Fin d'activité
003
Intervenant • Célébration
1993
Fin d'activité
1993
Fin d'activité
004
Intervenant • Célébration
1997
Fin d'activité
1997
Fin d'activité
005
Consultant / Présentateur • Musée
2002
En activité
2002
En activité
006
Intervenant • Célébration
2002
Fin d'activité
2002
Fin d'activité