Joe  (Mélodie Cocktail)
Date de création :
Le 27 mai 1948
Nom Original :
Joe
Créateur(s) :
Mary Blair (Conception visuelle)
Eric Larson (Animation)
Hal King (Animation)
Judge Whitaker (Animation)
John Lounsbery (Animation)
Harvey Toombs (Animation)
Apparition :
Cinéma
Télévision
Disney+

Le portrait

rédigé par Karl Derisson
Publié le 17 décembre 2023

En 1948, les studios Disney proposent au public de découvrir une toute nouvelle compilation de courts-métrages musicaux. Produite dans la veine de La Boîte à Musique et intitulée Mélodie Cocktail, celle-ci rassemble alors sept séquences inédites, à commencer par la première d’entre elles, C’est un Souvenir de Décembre, une merveilleuse balade au cœur de l’hiver en compagnie d’un jeune couple d’amoureux, Jenny et Joe.

Sur un guéridon éclairé par une charmante lampe à huile d’antan, trône le portrait de deux amoureux, Jenny et Joe, qui n’ont jamais oublié cette journée de décembre rocambolesque.

Assis à bord de leur traineau tiré par deux chevaux majestueux, le couple traverse la campagne enneigée. Suivi par un duo de petits lapins, il arrive enfin sur le bord d’un étang gelé où des patineurs en herbe se laissent doucement glisser. Après avoir aidé sa bien-aimée à chausser ses patins, Joe l’entraîne pour valser avec elle sur la glace.

Capable de tracer des cœurs sur le miroir gelé, le jeune homme est particulièrement doué. Pour sa compagne, Jenny, la situation est plus délicate. La jeune femme n’est en effet pas du tout à l’aise sur la glace. Plusieurs fois, elle manque d'ailleurs de tomber à la renverse.

Lorsque Joe se met en tête d’impressionner sa belle, il n’imagine pas une seconde la catastrophe sur le point de s’annoncer. Lancé à toute vitesse, il pique un sprint, saute par-dessus une pile de bois coupé puis s’amuse à déraper. Malgré lui, il projette alors de la glace sur la belle robe de Jenny. Ni une, ni deux, il revient vers elle pour nettoyer ses bêtises. Mais voilà que Jenny tombe à la renverse sous le regard de Joe qui se retient de pouffer.

Humiliée, la demoiselle quitte ses patins et s’en va. Joe tente bien de la rattraper. Mais ses efforts sont vains. Jenny n’a cure de ses excuses. Tout penaud, Joe n’a plus qu’à s’en aller. Tournant le dos, il ne voit pas que sa fiancée se dirige tout droit vers une partie de l’étang où la glace est moins épaisse. Une fissure apparaît soudain. La couche gelée de la mare est sur le point de rompre de toute part.

Sans réfléchir une seconde, Joe part secourir Jenny. L’exercice est d’autant plus périlleux qu’il faut sauter d’un bloc de glace à un autre en évitant à tout prix de tomber dans l’eau très froide. La situation est d’autant plus désespérée que Jenny, qui vient de perdre connaissance, est emportée vers une cascade. Pire, Joe est lui-même neutralisé après une mauvaise chute dans la neige.

Fort heureusement, les écureuils, les oiseaux et les chevaux parviennent à sauver l’héroïne in extremis. Le couple est ainsi miraculeusement réuni. Joe et Jenny peuvent dès lors poursuivre leur belle romance avec la certitude qu’ils n’oublieront jamais ce trépidant souvenir de décembre !

La Conception du personnage

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, les studios Disney sont exsangues. Le conflit et la fermeture des marchés européens ont tari dramatiquement les finances de l’entreprise. Les sorties en salle des coûteux Pinocchio, Fantasia et Bambi n’ont pas permis de renflouer les caisses. Si Dumbo a remboursé son budget, la production de courts-métrages éducatifs et de propagande a creusé plus encore une dette à présent abyssale. Afin de rester dans la course et de ne pas mettre la clé sous la porte, plusieurs projets sont dès lors remisés au placard. D’autres, pour leur part, sont revus à la baisse. Dans l’incapacité de réaliser un nouveau grand classique animé comme Blanche Neige et les Sept Nains, Walt et ses artistes se concentrent alors sur des compilations de cartoons plus rapides et moins chères à produire.

Initié dès le milieu des années 1940, Mélodie Cocktail s’inscrit dans cette nouvelle politique de production à moindre frais. Imaginé dans le même style que La Boîte à Musique, le film rassemble ainsi sept nouvelles séquences animées. La première d’entre elles, C’est un Souvenir de Décembre, illustre la chanson éponyme interprétée par Frances Langford et met en scène un couple d’amoureux, Jenny et Joe, lors d’un tumultueux après-midi d’hiver.

The Road Winter, Otto Knirsch, 1853
C'est un Souvenir de Décembre

Pour concevoir ce segment, les artistes de Disney se sont en particulier inspirés des gravures de l’atelier Currier and Ives, célèbre pour ses ravissantes saynètes d’hiver reproduites sur des cartes de vœux. Le court-métrage reprend par ailleurs le style intimiste et inimitable de Mary Blair, l’une des directrices artistiques des studios qui fut un temps chargé de développer le segment. Née le 21 octobre 1911 à McAllister, en Oklahoma, celle-ci débute comme professeur d’art tout en poursuivant ses études à l’Institut Chouinard. Remarquée pour ses toiles, elle est alors victime de la Grande Dépression et décide de se tourner vers l’animation en rejoignant les équipes d’Ub Iwerks puis les studios Harman-Ising. Engagée en mai 1940 par Walt Disney, Mary Blair travaille sur des dizaines de projets tels que Dumbo, une première version de La Belle et le Clochard, le Baby Ballet finalement avorté, puis Saludos Amigos et Les Trois Caballeros et enfin Mélodie du Sud, La Boîte à Musique, Danny, le Petit Mouton Noir, Le Crapaud et le Maître d’École, Cendrillon, Alice au Pays des Merveilles, Susie, le Petit Coupé Bleu et Peter Pan. Reprenant sa liberté au début des années 1950, elle continue brillamment sa carrière d’illustratrice avant de revenir chez Disney en 1963 afin de concevoir une attraction destinée à la Foire internationale de New York, "it’s a small world". Impliquée par la suite dans la réalisation de fresques murales et de mosaïques destinées aux attractions Adventures Through Inner Space, Bell System CircleVision et au hall du Disney's Contemporary Resort de Walt Disney World Resort, Mary Blair décède le 26 juillet 1978. Un Disney Legends Award couronne sa carrière.

Mary Blair
Illustration de Mary Blair

Sous le crayon de Mary Blair et de ses collègues, Joe apparaît ainsi sous les traits d’un jeune homme blond au visage arrondi. Coiffé d’un bonnet noir à pompon rouge, il porte une tenue hivernale composée d’une paire de bottines blanches, d’un pantalon noir, d’une chemise blanche, d’une veste rouge et d’une paire de gants. D’instinct rieur, Joe manie avec virtuosité l’art du patin sur la glace. Véritable as de la glisse, il cherche cependant trop à impressionner sa belle Jenny, au point de l’humilier malgré lui.

Illustration de Mary Blair
Illustration de Mary Blair

La première apparition de Joe et sa démonstration de glisse sont animées par Eric Larson. Membre du groupe des Neuf Vieux Messieurs, l’artiste est originaire de Cleveland où il voit le jour le 3 septembre 1905. Apprenant le dessin dès l’adolescence, il débute sa carrière en tant que rédacteur du journal de la fac puis comme graveur et enfin comme scénariste pour la radio. Grâce à l’entremise de Richard Creedon, il est engagé chez Disney le 1er juin 1933. C’est alors le début d’une carrière longue de plus de cinquante ans. Montant les échelons, Larson œuvre ainsi sur des dizaines de cartoons avant de collaborer à la production de Blanche Neige et les Sept Nains. En charge des animaux de la forêt, il enchaîne ensuite avec Pinocchio, Fantasia, Bambi, La Boîte à Musique et Mélodie du Sud. Créateur de Figaro, des chevaux ailés, des centaures, de Monsieur Hibou, de Sacha ou bien encore de Monsieur Lapin, il donne par ailleurs vie à Cendrillon, à la Chenille et à Peg. Remplacé par Clyde Geronimi à la direction de La Belle au Bois Dormant, Eric Larson travaille sur Les 101 Dalmatiens, Merlin l’Enchanteur, Mary Poppins, Le Livre de la Jungle, Les Aristochats, L’Apprentie Sorcière, Robin des Bois et Les Aventures de Winnie l’Ourson. Dernier vétéran encore en poste dans les années 1980, il forme la nouvelle génération avant de se retirer le 28 février 1986. Eric Larson disparaît le 25 octobre 1988.

Eric Larson
Judge Whitaker

Joe est également animé par Hal King, Judge Whitaker et John Lounsbery.
Né le 3 mai 1913, Hal King rejoint les studios Disney à la fin des années 1930. Intervalliste puis assistant animateur, il collabore à Pinocchio, Fantasia, Bambi ou bien encore Les Trois Caballeros. Également au travail sur des dizaines de cartoons, il devient rapidement l'un des grands spécialistes de Donald. Au générique de la plupart des longs-métrages jusqu'aux (Les) Aventures de Winnie l'Ourson, il est animateur des souris de Cendrillon, du Grand Duc et de Lady. Il sert aussi de mentor à toute la nouvelle génération, notamment Dale Baer, puis se retire finalement dans les années 1980 après avoir aidé au développement des (Les) Gummi et des (Les) Wuzzles. Il décède en 1986.


Feuilles de modèles

Wetzel O. (Judge) Whitaker naît le 30 septembre 1908 à Heber City, dans l’Utah. Engagé par Disney en 1936, il planche sur plusieurs cartoons de Donald comme Agent Canard, La Blanchisserie de Donald, Donald a des Ennuis, Donald Fait du Camping, Donald Cuistot, Donald à l’Armée, Donald et le Gorille, Donald Emballeur, Le Miel de Donald, Jardin Paradisiaque... L’artiste participe également à la production de La Boîte à Musique, Coquin de Printemps, Mélodie Cocktail, Cendrillon, Alice au Pays des Merveilles et Peter Pan. Animateur de Bongo, Anastasie et Javotte, la Chenille et les Garçons Perdus, Judge Whitaker quitte finalement Disney en 1960 et rejoint Hanna-Barbera puis Warner Bros.. Il disparaît le 1er novembre 1985.

Originaire de Cincinnati où il voit le jour le 9 mars 1911, John Lounsbery entame sa carrière chez Disney en 1935. Spécialiste de Pluto qu'il a animé dans de nombreux courts-métrages, il donne vie à des dizaines de personnages remarquables tels que la Reine Grimhilde changée en sorcière, Grand Coquin et Gédéon, Chicken Little, Willie le géant, la rose chef d'orchestre et le chat de Cheshire dans Alice au Pays des Merveilles, Monsieur Darling, le duo Tony et Joe dans La Belle et le Clochard, les rois de La Belle au Bois Dormant, le colonel Hathi, Tigrou ainsi qu'à deux autres loups notables, celui de Pierre et le Loup et celui de Merlin l’Enchanteur. Nommé coréalisateur des (Les) Aventures de Winnie l'Ourson et des (Les) Aventures de Bernard et Bianca, John Lounsbery décède le 13 février 1976 avant que les deux longs-métrages ne soient achevés. Un Disney Legends Award couronne sa carrière.

John Lounsbery
Harvey Toombs

La grande scène d’action est enfin supervisée par Harvey Toombs. Né en février 1909 à Kansas City, il débute sa carrière chez Disney à la fin des années 1930. Au générique de Pinocchio, Fantasia, Bambi, Dumbo, Cendrillon, Alice au Pays des Merveilles, Peter Pan ou bien encore La Belle et le Clochard et La Belle au Bois Dormant, il anime Donald dans plusieurs courts-métrages ainsi que les personnages d’Ange MacBlaireau, de Peter Pan et de Lady ainsi que les trois fées. Il quitte finalement Disney à la fin des années 1950 et œuvre sur Les Aventures d’Aladin pour le compte d’UPA. Associé à la production de plusieurs séries télévisées parmi lesquelles Johnny Quest et L’Araignée d’après les aventures de Spider-Man, il décède en mars 1968.

Les Autres Apparitions de Joe

La filmographie de Joe et de sa compagne Jenny est particulièrement courte.


L'Hiver Merveilleux de Mickey (2022)

Les deux amants se contentent en effet de quelques caméos. En 2022, ils apparaissent notamment dans le moyen-métrage L’Hiver Merveilleux de Mickey où le public les aperçoit en train de patiner sur la glace.

Le 16 octobre 2023, les studios d’animation Disney célèbrent en grande pompe leur centième anniversaire avec Il Était Une Fois un Studio, un court-métrage spécial dans lequel sont exceptionnellement rassemblées certaines des grandes vedettes maison d’hier et d’aujourd’hui. Joe et Jenny figurent alors sur la grande photo de famille prise sur l’esplanade du Roy E. Disney Animation Building.

Personnage méconnu auprès du grand public, Joe est l’incarnation même du charme débordant des illustrations de Mary Blair qui ont été si joliment utilisées dans les productions Disney des décennies 1940 et 1950.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site de fans, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.