Kidagakash Nedakh
Date de création :
Le 15 juin 2001
Nom Original :
Kidagakash Nedakh
Créateur(s) :
Randy Haycock (Superviseur de l'Animation)
Richard Hoppe (Animateur)
David Moses Pimentel (Animateur)
David Berthier (Animateur)
Kristoff Vergne (Animateur)
Andrea Simonti (Animateur)
Jean Gillmore (Conception Visuelle)
Marcelo Vignali (Conception Visuelle)
Chen Yi Chang (Conception Visuelle)
Apparition :
Cinéma
Télévision
Vidéo
Parcs
Voix Originale(s) :
Cree Summer (Kida adulte)
Natalie Strom (Kida enfant)
Voix Française(s) :
Laura Blanc

Le portrait

rédigé par Karl Derisson
Publié le 15 juin 2021

En 2001, avec Atlantide, l’Empire Perdu, les Walt Disney Animation Studios embarquent le public dans une aventure spectaculaire « à la » Jules Verne, en quête de la mystérieuse cité engloutie. Aux côtés du héros, Milo Thatch, et de ses compagnons, les spectateurs découvrent alors ce monde légendaire oublié de tous ainsi que son peuple vaillamment guidé par l’intrépide Kidagakash Nedakh, la belle héroïne qui, par bien des aspects, dépoussière le mythe de la princesse Disney.

Kida, Princesse rebelle désireuse de sauver son peuple

Kidagakash Nedakh entre dans l’histoire dès les premières minutes d’Atlantide, l’Empire Perdu. Âgée de quelques années seulement, la petite fille assiste alors terrifiée à la destruction de son île. Un cataclysme vient en effet de déchirer le ciel. Les Atlantes prennent la fuite. Un raz-de-marée gigantesque est en train de foncer vers la cité. Quelle est la cause de cette catastrophe ? La panique est totale, d’autant qu’il est déjà trop tard pour sauver les habitants vivant dans les parties les plus reculées du royaume. Au son des cloches qui sonnent pour donner l’alerte, la petite Kida court se mettre à l’abri avec son père, le roi Kashekim Nedakh, et sa maman.

Dans l’affolement général, l’enfant fait tomber sa poupée. Elle tente de rebrousser chemin. Sa mère lui explique qu’il est trop tard pour aller la chercher. La lumière rouge du cristal surplombant la cité se change alors en un rayon bleu qui entre en contact avec la pierre que la mère de Kida porte autour du cou. Pour se protéger et déployer son bouclier d’énergie, seul moyen de sauver ce qui peut encore l’être, l’Atlantide a besoin d’un sacrifice. La reine s’élève dès lors dans le ciel sous le regard effrayé et plein de larmes de Kida.

Levant les bras au ciel, l’enfant, terrifiée, regarde sa maman disparaître sans rien comprendre à ce qui est en train de se passer... Le roi Nedakh se précipite bientôt sur elle. Lui masquant les yeux avec sa main afin qu’elle ne soit pas éblouie par la lumière du dôme en train de se former au-dessus de la ville, il lui conseille de ne pas regarder. Dans un fracas extraordinaire, l’Atlantide s’enfonce dans la mer pendant que la vague submerge les parties restées à découvert. En une fraction de seconde, l’île mentionnée par Platon en 360 av. J.-C. disparaît pour toujours de la surface de la Terre…

Les siècles, les millénaires ont passé. L’Atlantide a été oubliée de tous, au point de devenir pour la plupart des gens un conte pour enfants. Seuls quelques hommes et femmes continuent alors d’y croire à l’instar de Thaddeus Thatch et de son petit-fils Milo, lequel est placé par le milliardaire Preston B. Whitmore à la tête d’une expédition pour retrouver la cité perdue. L’équipe s’enfonce pour ce faire sous l’océan puis dans les entrailles de la Terre. Après un grave accident, Milo est malgré lui isolé du groupe. Blessé, il est retrouvé par Kida et plusieurs Atlantes qui s’interrogent sur la provenance et l’identité de cet inconnu portant d’étranges morceaux de verre devant les yeux. Dissimulée derrière un masque tribal, sa lance à la main, la princesse accepte finalement de dévoiler son visage et d’utiliser la magie de son cristal pour soigner ce mystérieux étranger.

Surpris par le vacarme des bulldozers dirigés par le commandant Rourke, Kida et les siens prennent bientôt la fuite. Milo se lancent à leur poursuite. La princesse conduit alors, sciemment ou non, l’expédition tout droit vers l’Atlantide. Au départ menaçante, elle tente de savoir qui sont ces êtres dont elle ignore tout. Milo essaie de baragouiner quelques mots en langage atlante. Kida saisit qu’ils viennent de la surface. Maîtrisant un dialecte dont sont issues toutes les langues parlées sur Terre, elle parvient rapidement à se faire comprendre. Un bon coup de poing dans la figure lui permet en particulier de clouer le bec de Gaëtan La Taupe dont les propos, soi-disant romantiques, sont totalement déplacés.

Convaincue que ces visiteurs sont des êtres pacifiques, Kida leur souhaite la bienvenue en Atlantide, espérant déjà que ces derniers sauront, grâce à leur connaissance, sauver sa cité et son peuple. Son père, le vénérable roi Kashekim Nedakh, est toutefois moins enthousiaste qu’elle. Les armes portées à la ceinture par le commandant Rourke et Helga Sinclair éveillent ses soupçons. Il se permet de rappeler que la loi impose de tuer tout étranger apercevant la cité.

Mais Kida n’est pas de son avis. Comme le rappelle son père, il y a mille ans, elle aurait tué ces étrangers sans la moindre hésitation. Mais à présent, son royaume est en ruines. Les savoirs ancestraux ont été perdus avec le temps. Les textes d’antan sont devenus du charabia. La gloire a laissé place à la décadence... Et cela désole Kida. Avec colère, elle tente de faire entendre raison à son père. Car après tout, son seul désir se résume à préserver autant que possible l’avenir de son peuple en lui rendant sa grandeur.

La colère de Kida n’a d’égal que l’amour qu’elle porte à son père dont elle prend chaque jour grand soin. Devenu aveugle suite au cataclysme et à l’effondrement de l’Atlantide, le roi s’affaiblit un peu plus chaque année. Ce sera bientôt à Kida de lui succéder… Malgré les désaccords profonds qu’elle a avec lui, la princesse continue dès lors de veiller sur son vieux père affaibli.

Alors qu’elle quitte le palais, la princesse entend bien obtenir les réponses à ses questions. Elle demande pour ce faire à Milo de la suivre. S’aventurant dans les recoins les plus reculés de la cité, tous les deux se livrent à un jeu de questions-réponses. Kida explique que les dieux, jaloux de l’Atlantide, ont provoqué sa perte et son bannissement de la surface de la Terre. Elle parle de la disparition tragique de sa mère. Au départ interloqué par les propos de l’héroïne, Milo comprend qu’elle était présente lors du cataclysme et qu’elle a en réalité… 8 500 ans ! Le linguiste, de son côté, montre le Manuscrit du Berger à Kida qui découvre avec stupéfaction que ce dernier est tout à fait apte à lire la langue des Atlantes. Pour elle, c’est une occasion unique d’en apprendre plus sur sa civilisation et son passé.

Grâce à Milo, Kida comprend notamment comment faire fonctionner un Ketak, l’un des anciens véhicules de l’Atlantide cloués au sol depuis le Déluge. Elle emmène ensuite le jeune explorateur sur les hauteurs de la cité, tout bonnement resplendissante. Elle lui fait découvrir le port et les écrevisses géantes fraîchement pêchées. Cherchant à connaître les membres de l’exploration, elle visite avec lui le marché. Tous dînent et dégustent les spécialités étranges du coin. Ils ignorent alors que quelque-chose de tragique se trame en coulisses avec Rourke à la manœuvre.

La soirée se termine au bord de l’eau. Kida se lamente au sujet du déclin de sa civilisation. Elle souhaite que Milo déchiffre une fresque immense cachée au plus profond de l’eau. Enlevant son paréo, elle plonge et emmène son hôte voir la splendide mosaïque qui s’avère être une encyclopédie illustrée de l’Atlantide. Parmi les informations récoltées, figure notamment le rôle vital du cristal, le Cœur de l’Atlantide, source d’énergie incroyable aujourd’hui perdue.

La remontée à la surface est cependant dramatique. Rourke a mis à jour son plan et révélé sa véritable identité. Kida et Milo découvrent qu’il n’est qu’un mercenaire sans vergogne à la recherche du cristal qu’il aura tôt fait d’offrir au Kaiser Guillaume II... La princesse tente de se rebeller. Mais les armes des envahisseurs sont trop puissantes pour elle. Elle est neutralisée, comme Milo, et conduite auprès de son père à qui Rourke entend bien soutirer par tous les moyens les informations manquantes.

Désespérée, Kida voit l’équipée faire sauter la porte du palais de son père et pénétrer sans ménagement dans les lieux. Le roi est obligé de demander à ses gardes de baisser leurs armes pour protéger sa fille tenue en joug par Helga Sinclair. Pendant que l’endroit est saccagé, Nedakh refuse de révéler les secrets en sa possession au sujet de la chambre du cristal. Le vieux souverain est violemment frappé. Kida ne peut retenir sa colère. Rourke comprend bientôt que l’entrée de la chambre est dissimulée dans le bassin situé au centre de la pièce. Helga et lui parviennent à descendre dans les souterrains de l’Atlantide en embarquant de force Kida et Milo.

Avec stupéfaction, tous découvrent le Cœur de l’Atlantide flottant dans les airs. Kida se prosterne devant les effigies des rois du passé. Milo doit la convaincre de se remettre en route. Le cristal rougeoie soudain. Kida est absorbée par sa magie. Les yeux remplis d’une lumière bleue étrange, elle est attirée par cette source d’énergie incroyable qui a besoin du sang royal pour se protéger et protéger le peuple lorsqu’un grand danger menace. Marchant sur l’eau, Kida s’élève alors dans les airs et se voit à son tour absorbée par le cristal comme sa mère jadis. Un formidable éclair de lumière déchire l’obscurité. Les sculptures représentant les visages des rois tournoient frénétiquement. Kida et le cristal ne font soudain plus qu’un…

Loin de se laisser impressionner par toute cette magie, Rourke enferme Kida dans un conteneur hermétique afin de l’emporter à la surface pour la vendre au plus offrant. Au fur et à mesure que la princesse est éloignée de la cité, l’eau des cascades cesse de s’écouler. Les cristaux de chacun des Atlantes commencent à perdre de leur éclat. Tenu en vie par sa propre pierre, le vieux roi Nedakh, victime d’une hémorragie interne suite aux coups donnés par Rourke, s’éteint en même temps que la lumière de son cristal…

Soutenu par ses camarades de fortune dont la bonté d’âme a finalement pris le pas sur leur cupidité, Milo se met en route pour sauver Kida. À bord des véhicules construits il y a des millénaires par les Atlantes, tous se lancent à la poursuite de Rourke. Enfermée dans son conteneur, Kida ne participe pas à la bataille. Le cristal, cependant, permet à Milo et triompher et d’annihiler Rourke, transformé par l’énergie de la pierre en une créature absolument effroyable et dénuée de tout discernement.

Après la bataille, Kida est ramenée dans sa cité auprès de son peuple. Bientôt expulsée de sa prison par la magie du cristal, elle redonne tout son pouvoir à l’Atlantide et aux statues colossales qui, ramenées à la vie, exercent leur force pour former un dôme de lumière et protéger l’île menacée par l’explosion du volcan voisin, sa nuée ardente et son extraordinaire coulée de lave.

Tous les dangers écartés, le cristal libère finalement Kida de son enchantement. La jeune princesse tombe dans les bras de Milo. Reprenant progressivement connaissance, elle comprend que sa cité est à présent saine et sauve. Avec émerveillement, elle revoit l’Atlantide, toujours aussi magnifique. Elle serre fort la main de Milo dont elle est tombée amoureuse.

À présent reine de l’Atlantide, Kida remercie chacun des membres de l’expédition à qui elle remet un cristal. Il est bientôt temps de faire ses adieux. Kida et Milo posent pour la photo souvenir aux côtés des autres comparses raccompagnés à la surface. Désormais à la tête de la cité, l’héroïne rend un dernier hommage à son défunt père en sculptant son visage dans la pierre. Grimpant sur les hauteurs de l’île avec Milo, elle observe alors l’image du roi Nedakh s’élever dans le ciel et rejoindre les portraits de ses illustres ancêtres qui tournoient autour du Cœur de l’Atlantide…

La Conception du personnage

Dès le début de la production d’Atlantide, l’Empire Perdu, les réalisateurs Kirk Wise et Gary Trousdale ainsi que l’ensemble de l’équipe artistique du film se mettent en tête de donner naissance avec Kida à une princesse Disney d’un nouveau genre. La jeune femme, en effet, s’éloigne en de nombreux points des demoiselles en détresse des premiers classiques des studios de Mickey, Blanche Neige, Cendrillon et Aurore, et même plus récemment de Raiponce. Elle ne ressemble pas non plus à Belle ou Jasmine qui, bien qu’étant des héroïnes plus émancipées, subissent malgré elles une situation dont elles ne contrôlent rien. Kida se rapproche dès lors davantage de Pocahontas et Vaiana en incarnant une princesse guerrière bien décidée à servir la grandeur de son peuple. Les liens très forts entre Mulan et son père, Fa Zhou, sont également très proches de ceux qu’entretient la princesse atlante avec son propre papa.

Fille du respecté roi Kashekim Nedakh, Kida est une héroïne au caractère bien trempé, volontaire et à mille lieues de se laisser dicter ce qu’elle a à faire. Habile au combat, elle maîtrise parfaitement les arts martiaux et les techniques de combat grâce auxquels elle est tout à fait capable de neutraliser voire de tuer un ennemi. Âgée de plus de huit mille ans, elle a dû se forger ce caractère de guerrière après la dramatique disparition de l’Atlantide et celle prématurée de sa mère. Désormais orpheline, c’est elle qui a en partie pris en main le destin de son royaume et de son peuple alors même que son père perdait la vue puis ses forces suite au cataclysme déclenché par son mauvais usage de la puissance du cristal.

Curieuse et pleine de vie, Kida s’est donnée une seule et unique mission : parvenir par tous les moyens à redonner à son peuple et à son pays la grandeur des temps jadis. Suite à sa disparition tragique, l’Atlantide a en effet sombré dans la décadence et l’ignorance. Si le roi Kashekim Nedakh n’a pas réussi à empêcher ce déclin terrible, Kida entend bien sauver ce qui peut encore l’être. Pour ce faire, elle tente tant bien que mal de faire parler les ruines, les anciens monuments, les engins volants, les mosaïques et les textes du passé dont plus personne ne maîtrise la lecture. L’arrivée de Milo est alors pour elle une bénédiction, une chance inespérée de faire revivre ce passé glorieux bien qu’à présent révolu. Particulièrement enthousiaste à l’idée de parvenir enfin à comprendre l’histoire de sa cité, Kida, pourtant coriace, se laisse rapidement emporter par une sorte d’allégresse et un côté espiègle digne d’une petite fille curieuse de découvrir de nouvelles choses.

Pouvant faire preuve d’un autoritarisme certain et même d’une rare violence, Kida nourrit une relation très étroite avec son père dont elle ne partage pourtant pas du tout les vues. Le vénérable roi pense en effet que le sort de l’Atlantide, dont il estime être le responsable, est irréversible. Rien, selon lui, ne pourra jamais rendre à la cité sa splendeur d’antan. La mort de sa femme fut un choc terrible, sa cécité une sorte de châtiment divin. Pour Nedakh, il faut sauver ce qui peut encore l’être et ne pas chercher à ressusciter un passé désormais révolu. Les querelles avec Kida sont dès lors nombreuses. Le regard triste et mélancolique, la jeune femme ne comprend pas le côté fataliste de son père. Elle demande plus de soutien de sa part. Les accrochages sont par conséquent nombreux entre le patriarche et sa fille.

Toutefois, si elle est en total désaccord avec son paternel, Kida manifeste pour lui un respect et un amour inconditionnels. Faible, le monarque se laisse progressivement emporter par la vieillesse. Incapable de quitter son palais, il n’attend plus rien de la vie et ne souhaite qu’une chose, que sa fille et son peuple vivent dans la sérénité à présent qu’ils sont totalement coupés du monde. Malheureuse en observant année après année la dégradation de la santé de son père, Kida s’est donc donnée pour mission de l’épauler et de le soutenir, de le soigner et de faire en sorte qu’il aille bien. Tout en argumentant fermement avec lui au sujet du destin tragique de la cité, elle lui éponge ainsi le front, lui caresse la main, ravive la lumière installée au-dessus de sa couche, des signes d’une affection indéfectible…

Kida fait partie des personnages d’Atlantide, l’Empire Perdu dont l’apparence graphique a le plus changé au fur et à mesure de l’écriture du script. Les premiers concept arts datant du milieu des années 1990 la représentent ainsi sous les traits d’une jeune adolescente aux cheveux blonds ondulés. D’autres croquis la montrent plus âgée, plus pulpeuse, avec des formes généreuses et une chevelure brune rehaussée de mèches bleues. Marcello Vignali la dessine en 1998 assez dévêtue, avec la peau très rose, le visage sévère et des cheveux blancs au carré. L’influence de l’artiste de bande dessinée Mike Mignola, connu pour son travail sur le comics Hellboy, inspire rapidement certaines œuvres.

Recherches graphiques par Marcello Vignali

La dessinatrice Jean Gillmore s’empare elle aussi du personnage qu’elle représente sous différents aspects. Kida est tantôt une princesse aux longs cheveux bruns habillée avec des vêtements mêlant Antiquité et Renaissance, tantôt une guerrière aux cheveux roux noués semblable à une Amazone. Gilmore la dote d’armes impressionnantes. Un arc la fait beaucoup ressembler à Artémis, la déesse grecque de la chasse.


Recherches graphiques par Jean Gilmore

L’apparence finale de Kida mélange énormément d’éléments finalement empruntés aux centaines de concept arts réalisés par Mignola, Vignali et Gilmore et adaptés par Randy Haycock, le superviseur de l’animation de la princesse. Celui-ci souhaitait créer un personnage pulpeux hors du commun possédant les traits physiques représentatifs de différentes peuplades à travers le monde. S’inspirant de nombreux magazines contenant les photos de mannequins originaires de toute la planète, il a ainsi conçu une héroïne magnifique à la peau mate, aux cheveux blancs, avec un nez épaté, des lèvres épaisses et de grands yeux bleus. Un costume particulièrement sexy composé d’une brassière, d’un paréo et d’un bikini bleus, une boucle en or à l’oreille droite, ainsi que des tatouages tribaux bleus terminent de composer le personnage dont le costume change lorsque la princesse devient la reine de l’Atlantide. Elle porte alors une tenue plus complexe et moins dévêtue. Ses tatouages sur le visage sont également plus nombreux.

Kida est notamment le fruit du travail des dessinateurs Marcelo Vignali, Chen-Yi Chang et Jean Gillmore.
Entré chez Disney au milieu des années 1990 après avoir œuvré sur des séries animées telles que A.L.F., Vignali collabore notamment aux productions de Mulan, Dinosaure, Kuzco, l’Empereur Mégalo, Atlantide, l’Empire Perdu, Lilo & Stitch et Frère des Ours. Directeur artistique des (Les) Rois de la Glisse et Les Schtroumpfs et le Village Perdu pour le compte de Sony Animation, son nom est également inscrit aux génériques de Tempête de Boulettes Géantes, Hotel Transylvanie 3 : Les Vacances Mouvementées qui lui vaut d’être nommé comme Designer de l’année par l’International Animation Film Association (ASIFA), et Spider-Man : New Generation. Marcelo Vignali poursuit sa carrière chez Disney en travaillant sur plusieurs contenus destinés à la plateforme Disney+.

Artiste d’origine taïwanaise, Chen-Yi Chang collabore dès le début des années 1990 à la série animée Batman. Engagé chez Disney, il développe les personnages de Mulan, Tarzan, La Ferme se Rebelle et Volt, Star Malgré Lui. Il passe ensuite chez Dreamworks, S.K.G. et participe à la production de Dragons, Kung Fu Panda 2, Les Croods et la série télévisée Dragons : Par-Delà les Rives. Pour Marvel Animation, il sert comme directeur artistique sur la série Avengers : L’Équipe des Super-Héros.

Marcelo Vignali
Chen-Yi Chang
Jean Gillmore
Mike Mignola

Après avoir travaillé sur des séries comme Fraggle Rock, Mystérieusement Vôtre : Signé Scooby-Doo ou Les Muppets Babies, Jean Gillmore entre chez Disney à la fin des années 1980 comme artiste de développement visuel. À ce poste, elle livre des centaines de recherches graphiques pour des films comme Le Prince et le Pauvre, La Belle et la Bête, Aladdin, Le Roi Lion, Pocahontas, une Légende Indienne, Le Bossu de Notre-Dame, Hercule et Mulan. Reconnue pour son talent incroyable, elle collabore brièvement avec les studios Pixar sur 1001 Pattes (a bug’s life) puis revient chez Disney sur des productions comme Tarzan, Fantasia 2000, Kuzco, l’Empereur Mégalo, Atlantide, l’Empire Perdu et La Planète au Trésor - Un Nouvel Univers. Après quelques années en freelance durant lesquelles est planche notamment sur Barbie : Cœur de Princesse et Rio, elle travaille ensuite avec les équipes de Clochette et la Pierre de Lune, Zootopie, La Reine des Neiges et sa suite ou bien encore Raya et le Dernier Dragon.


Feuilles de Modèles

Pour concevoir Atlantide, l’Empire Perdu et ses personnages, les artistes se sont en particulier inspirés de l’œuvre graphique de Mike Mignola, engagé par les studios Disney comme consultant. Né le 16 septembre 1962 à Berkeley, en Californie, l’artiste débute chez Marvel Comics pour qui il dessine quelques aventures de Rocket Racoon et Hulk. Créant son style avec des formes anguleuses inspirées du cinéma expressionniste allemand, il travaille pour DC Comics sur le titre Gotham by Gaslight puis se fait véritablement un nom avec les séries Hellboy et Baltimore.


Feuilles de Modèles

L’animation de Kida est supervisée par Randy Haycock. Débutant sur des séries comme les Tiny Toons et les Animaniacs, l’artiste sert comme assistant animateur sur Aladdin. Animateur de Simba, Pocahontas, et Hercule bébé et adolescent, il hérite avec Tarzan de son premier méchant, Clayton. Haycock crée ensuite la princesse Kida, Jim Hawkins, plusieurs personnages de Bienvenue Chez les Robinson, le prince Naveen et Bourriquet dans Winnie l’Ourson. Son nom est également inscrit au générique de Sinbad, la Légende des Sept Mers, Chicken Little, La Ballade de Nessie et Vaiana : La Légende du Bout du Monde.

Randy Haycock
Richard Hoppe
David Moses Pimentel
David Berthier
Andrea Simonti

Randy Haycock collabore avec une équipe de cinq animateurs.
Engagé par les studios Disney en 1981, Richard Hoppe est un vétéran ayant travaillé sur des films comme Le Noël de Mickey, Taram et le Chaudron Magique, Basil, Détective Privé, Oliver & Compagnie, La Petite Sirène et Bernard et Bianca au Pays des Kangourous. Il a en particulier donné vie à Maurice, au Sultan d’Agrabah, au gouverneur John Ratcliffe, à Philoctète, Clayton, John Silver, Jeb et le Prince Naveen.
Débutant chez Disney durant la première moitié des années 1990, David Moses Pimentel anime, quant à lui, John Smith dans Pocahontas, une Légende Indienne, Tok dans Tarzan et le docteur Doppler dans La Planète au Trésor - Un Nouvel Univers. Il collabore aussi aux productions du (Le) Bossu de Notre-Dame, Hercule, La Ferme se Rebelle, Gang de Requins, Bee Movie - Drôle d’Abeille, Dragons, Les Nouveaux Héros et Vaiana : La Légende du Bout du Monde.


Dessins d'animation

L’animation de Kida est aussi assurée par l’artiste français David Berthier. Ce dernier travaille sur des films comme Dingo et Max puis anime les Titans et le Cyclope dans Hercule ainsi que les personnages de Tarzan et Jumba. Associé aux productions de Lorenzo et Destino, il quitte Disney et œuvre sur Le Lorax, Moi, Moche et Méchant, Mune, le Gardien de la Lune, Zombillenium et Astérix et le Secret de la Potion Magique.
Lui aussi Français, Kristoff Vergne planche sur Dingo et Max, Mickey Perd la Tête, Le Bossu de Notre-Dame et Tarzan. Il passe ensuite chez Pixar pour travailler sur Ratatouille, WALL•E, Là-Haut, Toy Story 3, Cars 2, Rebelle, Vice-Versa, Le Voyage d’Arlo, Coco, Les Indestructibles 2 et Soul.
Andrea Simonti est enfin aux génériques de Charlie, Mon Héros, Fievel au Far-West, Poucelina, Space Jam, Le Prince d’Égypte (Moïse), La Route d’Eldorado (Miguel), Gang de Requins, Souris City, Hôtel Transylvanie, La Belle et la Bête, Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 et Aladdin.

Les Voix de Kida

En version originale, Kida est interprétée par la comédienne Cree Summer. Née le 7 juillet 1969 à Los Angeles, elle grandit au Canada auprès de ses parents descendant des Cris, l’un des premiers peuples du continent américain. L’actrice débute sa carrière en 1983 en prêtant sa voix au personnage de Penny dans la première saison de la série animée Inspecteur Gadget. Elle participe ensuite au doublage des (Les) Bisounours, le Film (Kim), Star Wars : Droïdes (la princesse Gerin), Star Wars : Ewoks (la princesse Kneesaa) et SOS Fantômes (Chilly Cooper). Présente sur la scène musicale dès le milieu des années 1980, elle devient un visage familier pour les Américains grâce à son incarnation de Winifred Brooks dans la sitcom Campus Show diffusée sur NBC de 1987 à 1993. Vedette de l’album Street Faërie sorti en 1999, Cree Summer continue dans le monde du doublage en prêtant sa voix à Pearl dans la série La Petite Sirène, Elmyra dans Les Tiny Toons, Susie dans Les Razmoket, Louis dans Le Livre de la Jungle - Souvenirs d’Enfance, Princesse dans Les 101 Dalmatiens - La Série, Tessa Williams dans Pepper Ann, Luminara Unduli dans Star Wars : The Clone Wars, Rayna dans Le Monde de Maggie ou bien encore à Mina dans Bambi 2. Elle est aussi l’interprète du M&M’s vert dans les publicités de la célèbre marque de bonbons.
Enfant, Kida est doublée par Natalie Strom. La filmographie de la jeune comédienne ne comporte que deux entrées notables. En plus du rôle de la jeune princesse d’Atlantide, l’Empire Perdu, elle participe la même année à la production de The Zeta Project, un spin-off de la série Batman, la Relève dans lequel elle campe Kid Gloria.


Cree Summer
Laura Blanc

En français, Kida est interprétée par Laura Blanc. Née le 18 août 1973 à La Celle-Saint-Cloud, la comédienne est essentiellement connue pour son travail de doubleuse. Elle est ainsi la voix attitrée des actrices Kate Beckinsale, Jennifer Garner, Rosamund Pike, Rebecca Ferguson et Cobie Smulder. En plus de Kida, elle incarne Cendrillon dans Cendrillon 2 : Une Vie de Princesse et Le Sortilège de Cendrillon, Mira Nova dans Les Aventures de Buzz l’Éclair, Ursula dans Kiki, la Sorcière, Asajj Ventress dans Star Wars : The Clone Wars, Maître Tigresse dans Kung Fu Panda : L’Incroyable Légende

Les Autres Apparitions de Kida

La princesse Kida est de retour, comme la plupart des héros d’Atlantide, l’Empire Perdu, dans le film Les Énigmes de l’Atlantide. Produit pour le marché de la vidéo par DisneyToon Studios et proposé à la vente en mai 2003, il s’agit là d’une sorte de pilote rassemblant trois épisodes d’une série télévisée avortée.

Kida y apparaît dans son nouveau costume de reine de l’Atlantide. Toujours accompagnée de Milo, elle participe alors à la renaissance de sa cité qu’elle prend soin chaque jour d’explorer et de rénover. Les ruines sont ainsi relevées. Les anciennes langues sont de nouveau enseignées. La vie reprend pour rattraper ce retard accumulé depuis des millénaires. L’effort est toutefois interrompu lorsque les explorateurs de la surface, Amadou Gentil, Gaëtan La Taupe, Vicenzo Santorini, Audrey Ramirez, Cookie et Madame Placard, font leur retour dans le royaume englouti. Des créatures monstrueuses sèment le chaos à la surface. Elles semblent liées à l’Atlantide. Kida et Milo remontent à la surface pour trouver des réponses.

En enquêtant sur le Kraken et sur d’autres monstres, Kida se sent rapidement coupable. Son père a en effet sans doute envoyé des créatures dangereuses aux quatre coins de l’océan. C’est donc à présent à elle de les trouver et de les éliminer. Au fur et à mesure de ses pérégrinations avec ses compagnons, elle se rend également compte que des talismans originaires de l’Atlantide semblent éparpillés sur l’ensemble du globe. Cachés jadis par son père, le Cœur de l’Atlantide et son pouvoir sont alors indispensables pour lutter contre les esprits et autres forces magiques. À la fin de l’opus, Kida se sert de cette force ancestrale pour ramener l’Atlantide à la surface.

Dans Les Énigmes de l’Atlantide, Kida conserve son caractère aventureux et audacieux. Accompagnée par un chien de lave, une créature étrange née dans un volcan, elle demeure en outre cette jeune femme heureuse de découvrir de nouvelles choses, les objets les plus simples comme les merveilles de la Terre étant pour elles totalement extraordinaires. Seule l’apparence graphique de la nouvelle reine change partiellement. L’animation, de qualité médiocre puisque destinée à la télévision, ne rend pas du tout justice au personnage qui perd notamment au passage quelques-uns de ses tatouages pourtant présents sur son visage à la fin du long-métrage original.

Kida fait également une courte apparition dans la série animée Disney’s Tous en Boîte. Dans l’épisode Soirée Aérienne, le public la découvre furtivement en train de piloter un Ketak, les véhicules de l’Atlantide en forme de poisson.

Kida dans les Parcs Disney

Kida fait partie des personnages les plus rares mais les plus prisés dans les Parcs Disney de par le monde. Les visiteurs se pressent alors pour obtenir une photo avec la princesse.
Kida fut en particulier présente dans les allées de Disneyland et de Walt Disney World Resort lors de la sortie du film en 2001. Elle était alors visible la plupart du temps avec son costume de reine. Kida et Milo étaient en outre présents lors de la Disney Stars and Motor Cars Parade lors de sa première année d’exploitation.

À Disneyland Paris, les deux amants ont participé, comme des dizaines d’autres personnages, à la gigantesque Calvalcade de la Grande Célébration donnée pour les vingt-cinq ans du parc le 12 avril 2017. Ils étaient également l’une des attractions de la Disney FanDaze Inaugural Party en 2018.

Personnage magnifique, Kida demeure aujourd’hui encore l’une des princesses les plus plébiscitées de l’écurie Disney. Femme forte refusant avec acharnement le triste sort réservé à son peuple et à sa cité, elle n’en reste pas moins un personnage rare et particulièrement sous-exploité. Contrairement à ses homologues, elle n’a en effet jamais obtenu les honneurs de figurer au sein de la licence Disney Princess, une situation contrariante pour un grand nombre de fans souhaitant la réhabiliter et lui offrir une place digne de son rang.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.