Fil Info - Décembre 2021

Voici les actualités de The Walt Disney Company.

Voici les dépêches d’actualité concernant tous les pans de l’activité de The Walt Disney Company.

Fil Info

Tout ce qu’il fallait savoir sur Disney, résumé en quelques lignes, complété si besoin de liens vers des articles et dossiers pour approfondir les sujets abordés !

Les actualités de décembre 2021

▼ Aller en bas de la liste ▼
— 22 décembre 2021 • 17H46 —
Robin Nègre
Le « retour à l'envoyeur » de Marvel à Sony— 22 décembre 2021 • 17H46 — Robin Nègre —

Alors que Spider-Man : No Way Home triomphe comme rarement en salles et démontre toute l’efficacité (et donc la pertinence) de l’association de Marvel Studios avec Sony quand il s’agit de développer des films autour de l’homme-araignée en intégrant par là-même ses aventures au sein du Marvel Cinematic Universe, la scène post-générique vient savoureusement rappeler entre les deux labels qui est le maître et qui est l’élève… ou comment, plus prosaïquement, Marvel Studios adresse un véritable « retour à l'envoyeur » éditorial à Sony

Mais pour en comprendre la portée et la teneur encore faut-il disposer du contexte et donc divulgâcher certains éléments. Le futur spectateur de Spider-Man : No Way Home doit donc arrêter ici la lecture de cette dépêche…

Cette histoire de « doigt d’honneur » prend sa source originelle dans la situation juridique qui contraint Marvel Studios de travailler avec Sony pour tout ce qui concerne l’univers de Spider-Man au cinéma. La maison-mère de Columbia dispose en effet des droits d’exploitation cinématographiques du personnage, ainsi que ceux de l’entourage du héros, et entend bien non seulement les conserver mais surtout les faire fructifier. Quant à Marvel Studios, se voir empêché d’utiliser Spider-Man dans son Marvel Cinematic Universe était tellement frustrant - sans parler du non-sens éditorial que cette absence posait - qu’il a bien fallu se résoudre à trouver des arrangements pas seulement financiers. Et le plus simple a été de mettre à disposition de Sony son talent pour narrer des histoires de super-héros compatibles avec son MCU. La saga Peter Parker version Tom Holland est née sur cet accord. Deux concurrents contraints de s’entendre : l’un, conscient de l’or en barre que le hasard d’un vieil achat de droits lui a mis entre les mains et l’autre, propriétaire intellectuel du trésor en question.

Mais voilà, que Marvel Studios fasse pour Sony de la trilogie Spider-Man une réussite cinématographique et commerciale est une chose. Hors de question en revanche pour le père légitime d’endosser les créations développées, par ailleurs et tout seul, par le père adoptif. Qui plus est, des créations aux performances économiques et artistiques un cran au-dessous. Et tant pis si elles sont censées venir assoir et densifier l’univers de Spider-Man dans les salles obscures. 

Venom est de celle-là. Chez Sony, l’ennemi emblématique de Peter Parker n’est ainsi ni un mauvais garçon, ni un vrai méchant, ni même simplement intéressant. C’est plutôt un personnage de style bouffon qui subit ce qu’il vit et évolue sans jamais croiser la route de l’homme-araignée… Enfin pas tout à fait puisqu’à la fin du second opus, Venom : Let There Be Carnage, la scène post-générique le voit propulsé sans autre forme de procès dans une chambre dont la télévision diffuse des alertes infos sur les péripéties de Tom - Spider-Man - Holland. Tout le monde est donc prévenu : Venom va bientôt rencontrer Peter Parker !
Sauf que… Marvel Studios n’entend pas du tout voir le Venom version Sony s’inviter dans le MCU d’une façon forcée et encore moins accepter de le voir devenir le fruit de renégociations, y compris celles tendues qui se sont déroulées alors qu’un semblant de divorce entre les deux studios pointait le bout de son nez à l’été 2019. Et cette fin de non-recevoir est encore plus légitime quand il est rappelé que le personnage développé par Sony est à ce point dénaturé et raté tant il a perdu toute son essence (en plus d’exister sans la haine originelle que le symbiote et l’hôte éprouvent envers Spider-Man).

Ainsi, Kevin Feige a tenu à clairement écarter cette rencontre fortuitement ébauchée par Amy Pascal. Dans la scène post-générique de Spider-Man : No Way Home, Venom version Tom Hardy est dès lors malicieusement renvoyé dans son univers originel tandis qu’un bout de symbiote reste, lui, dans celui de Tom Holland ! De là, il aura tout loisir de se choisir un nouvel hôte et de développer sa haine pour l’homme-araignée…
Et voilà donc subtilement exécuté le « retour à l'envoyeur » de Marvel Studios envers Sony ! 

— 17 décembre 2021 • 14H29 —
Philippe Melot-Henrion
Point travaux au Parc Disneyland— 17 décembre 2021 • 14H29 — Philippe Melot-Henrion —

De nombreux travaux sont en cours ou viennent de se terminer sur le Parc Disneyland.

À Discoveryland, le Nautilus, sous-marin du Capitaine Nemo, va prochainement sortir de cale sèche après avoir été nettoyé.

À l’entrée de Fantasyland, les toilettes à côté du restaurant Pizzeria Bella Notte sont actuellement fermées pour une réhabilitation. De l’autre côté du Château de la Belle au Bois Dormant, le chemin menant à La Chaumière des Septs Nains est quant à lui à nouveau ouvert au passage.

Les explorateurs, souhaitant se perdre dans les méandres d’Adventure Isle, pourront à nouveau tester leur vertige en traversant le Pont Suspendu qui est à nouveau accessible après plusieurs mois de réhabilitation.

Autre nouveauté pour les plus pressés des visiteurs, des bornes Disney Premier Access ont été installées à l’entrée d’Indiana Jones et le Temple du Péril, ainsi qu’à celle d’Orbitron, Machines Volantes. Les Disney Premier Access de ces attractions sont déjà en vente.

Pour les gourmands souhaitant déguster des grains de maïs éclaté, plus communément appelé popcorn, le stand situé à côté d’Orbitron, Machines Volantes a été remis à neuf en même temps que l’attraction attenante.

— 16 décembre 2021 • 13H56 —
Laurent Armand-Zuniga
Orbitron, Machines Volantes a rouvert— 16 décembre 2021 • 13H56 — Laurent Armand-Zuniga —

Sortant d'une réhabilitation d'ampleur, Orbitron, Machines Volantes a rouvert à Disneyland Paris, accueillant de nouveau, à l'entrée de Discoveryland, des candidats à l'espace. Particularité de cette rénovation, la mise en place d'un accès dédié aux Disney Premier Access et la création d'une nouvelle guérite au style rétro-futuriste située au niveau de l'entrée de l'attraction.

— 16 décembre 2021 • 10H35 —
Laurent Armand-Zuniga
Et de 6 pour Camp Kikiwaka — 16 décembre 2021 • 10H35 — Laurent Armand-Zuniga —

Camp Kikiwaka revient pour une saison 6 ! Il s'agit là d'une première pour Disney Channel : jamais la chaîne de Mickey n'avait en effet fait durer aussi longtemps une série produite par ses soins. Elle s'auto-limite en fait le plus souvent à un maximum de trois saisons, histoire de s'assurer de suivre les tendances, le public adolescent, se renouvellant au gré des générations, étant réputé pour détester le lendemain ce qu'il a adoré la veille.
Camp Kikiwaka fait donc figure d'exception même s'il convient de noter que son casting a été plusieurs fois largement remanié, donnant parfois l'impression d'un reboot complet.

— 16 décembre 2021 • 10H18 —
Laurent Armand-Zuniga
Des restrictions de voyage pour le Royaume Uni— 16 décembre 2021 • 10H18 — Laurent Armand-Zuniga —

La Saison de Noël de Disneyland Paris se fera sans touristes britanniques cette année : un coup dur pour le resort parisien !
Des restrictions de voyage sont en effet mis en place par la France avec le retour de "motifs impérieux" pour les voyageurs en provenance et à destination du Royaume-Uni à compter de ce samedi 19 décembre.
Ces motifs "ne permettront pas de se déplacer pour raisons touristiques ou professionnelles" précise le Gouvernement français.
 

— 15 décembre 2021 • 17H00 —
Laurent Armand-Zuniga
Chronique Disney recrute— 15 décembre 2021 • 17H00 — Laurent Armand-Zuniga —

Dans le cadre de son projet éditorial, et afin de renforcer son équipe, Chronique Disney recherche des pur(e)s fans, maîtrisant totalement leur sujet. Des chroniqueurs avec un excellent rédactionnel, une solide connaissance des outils informatiques et du temps disponible pour rédiger des analyses et critiques ou couvrir des événements. Des photographes pour alimenter de leurs clichés le site et le compte Instagram. Un web-designer pour alimenter les réseaux sociaux notamment d'infographies diverses.
Le besoin s’établit dans tous les domaines couverts par le site : cinématélévision et plateforme, parc et destinations, personnages et personnalités, livres et comics, jeux et collections, musique et spectacles... Tous labels, toutes filiales de The Walt Disney Company.

Comment procéder ?

Avant tout, le ou la candidat•e est invité•e à prendre connaissance de la présentation de l’équipe, ici, du statut juridique des médias de Chronique Disney mais aussi de la démarche éditoriale et l'état d'esprit suivis par les membres actuels. Il est conseillé également d'écouter le podcast consacré à la gestion d'un site de fans qui permet d'appréhender toutes les problématiques liées à la participation à une équipe telle que celle œuvrant sur Chronique Disney.
À ce stade, il est rappelé que tous•tes les collaborateurs•rices de Chronique Disney sont bénévoles et contribuent à l’alimentation du site et de ses réseaux sociaux sur leur temps de loisirs.
Ensuite, si le ou la candidat•e s'estime à même de couvrir un ou plusieurs thèmes traités sur le site, il convient d’envoyer un Message Privé de motivation par le biais de la page Facebook de Chronique Disney en étant le plus complet possible. Après discussion avec le ou la Rédacteur•trice en Chef de la section à laquelle il ou elle postule, si la candidature est jugée sérieuse, le ou la postulant•e se verra proposer un test rédactionnel. S’il est concluant, il ou elle intégrera l’équipe sachant que son engagement moral à y participer est d’un an. En décembre de chaque année, le Directeur de Publication fait le bilan de l’action des chroniqueurs•euses et leur propose alors de poursuivre ou non pour une année de plus.
À noter : près de la moitié des membres de l’équipe actuelle de Chronique Disney a été recrutée sur une annonce de ce type et ne se connaissait pas avant.
Enfin, à toutes fins utiles, Chronique Disney ne pratique aucune discrimination. Il est donc possible de postuler quels que soient son sexe, religion, couleur de peau, taille, orientation sexuelle, âge (avec un minimum de 16 ans*), handicap, situation professionnelle, rang social, situation amoureuse, parentalité ou pas, lieu de résidence, nationalité… 

*l’autorisation des parents est exigée et ils conservent le droit d'obtenir le départ de l’équipe du (de la) collaborateur•rice mineur•e concerné•e à tout moment.

— 13 décembre 2021 • 09H20 —
Laurent Armand-Zuniga
Joyeuses Fêtes sur Chronique Disney— 13 décembre 2021 • 09H20 — Laurent Armand-Zuniga —

Comme chaque année, Chronique Disney fait une pause rédactionnelle pendant la trève des confiseurs : aucune fiche inédite ne sera donc publiée du dimanche 19 décembre 2021 au dimanche 2 janvier 2022 inclus. La reprise de publications inédites, tous les jours, au rythme habituel (selon le stock de critiques disponible) se fera, ainsi, le lundi 3 janvier 2022.

Pendant les Fêtes néanmoins, toutes les autres rubriques du site continuent de s’alimenter normalement tous les jours :

Côté forum, Disney Central Plaza reste évidemment ouvert toute la période des Fêtes et accueillera comme le reste de l’année tous les débats et discussions dont les fans Disney sont friands, toujours dans le respect de sa ligne éditoriale et sous la surveillance, sans faille, de la Modération.

Toute l’Équipe de Chronique Disney sera donc de retour, fidèle au poste, le 3 janvier 2022, avec la mise en ligne de la toute première critique inédite de la rentrée. Elle reste par ailleurs active sur les Réseaux Sociaux, canaux de relais du site (Page FacebookFil TwitterGroupe Facebook, et Compte Instagram) même si sa présence se fera plus discrète, histoire de prendre un peu de repos…

De jolies fêtes de fin d'année à toutes et tous !

— 02 décembre 2021 • 16H02 —
Tom Bass
Actualité du Disney Music Group en novembre 2021— 02 décembre 2021 • 16H02 — Tom Bass —

Films & Séries

  • La bande originale du nouveau film Marvel Studios, Les Éternels, débarque ce mois-ci avec à la composition Ramin Djawadi, connu pour son travail sur la série Game of Thrones. À noter également la sortie de la bande originale de la nouvelle série Disney+ Originals Dopesick par Lorne Balfe qui avait travaillé il y a quelques mois sur Black Widow ou encore celle de Maman, J’ai Raté l’Avion ! (Ça recommence) composée cette fois-ci par John Debney et où les plus attentifs remarqueront quelques références à la partition de John Williams. Disponibles respectivement depuis les 3 et 12 novembre 2021. 
  • L’événement musical du mois de novembre est sans aucun doute la sortie de la bande originale d’Encanto, la fantastique famille Madrigal avec à la composition de l'un des protégés des studios Disney, le très talentueux Lin-Manuel Miranda. Le compositeur qui a déjà travaillé à de nombreuses reprises avec Disney notamment pour Vaiana : La Légende du bout du monde ou encore Le Retour de Mary Poppins s’est en effet vu confier les chansons originales de ce nouveau projet de comédie musicale. S'il s’est en très grande partie inspiré des sonorités de la culture colombienne, Miranda n’a pas manqué l’occasion de mettre quelques touches de hip-hop dans cette partition, style qu’il affectionne particulièrement. La musique instrumentale a, quant à elle, été confiée au compositeur Germaine Franco. Disponible depuis le 19 novembre 2021. 
  • À l’occasion de la sortie de Hawkeye sur Disney+, le titre Save the City composé par Marc Shaiman est révélé au public. Un très bon morceau chorale entraînant que les fans pourront découvrir dans la série. Disponible depuis le 24 novembre 2021. 
  • Très actif en ce moment, le concept Disney Peaceful Piano revient ce mois-ci avec une nouvelle compilation nommées Serenity comprenant de célèbres titres tels que Ratatouille Main Theme ou He Lives in You mais aussi Look Through My Eyes composé par le grand Phil Collins et tiré du film Frères des Ours. Disponible depuis le 26 novembre 2021. 

Hollywood Records

  • Arrivé l’été dernier chez Hollywood Records, le duo de musique électronique AREA21 composé de Martin Garrix et Maejor sort ce mois-ci l’album Greatest Hits Vol. 1 qui est en réalité un recueil de l’ensemble des titres sortis depuis leur arrivée au sein du label. S’y retrouve alors une douzaine de titres que les amateurs de musique électronique apprécieront probablement. Disponible depuis le 12 novembre 2021.
  • Une des valeurs sûres du label Hollywood Records, TINI sort Bar en compagnie de L-Gante pour un titre reggaeton pas très original mais efficace. Disponible depuis le 11 novembre 2021.
  • Le jeune duo country CB30 sort le titre Old Phone, un nouveau morceau assez monotone qui prouve bien que le groupe a du mal à se renouveler. Disponible depuis le 5 novembre 2021.

— 01 décembre 2021 • 11H23 —
Romain Chayot
Changement de Présidence pour WDI— 01 décembre 2021 • 11H23 — Romain Chayot —

Après près de cinq années de loyaux services à la tête de Walt Disney Imagineering, Bob Weiss cède sa place à Barbara Bouza pour la présidence de la filiale conceptrice des Parcs Disney.

Bob Weiss est un des plus illustres Imagineer. Dès les années 1980, il travaille ainsi pour l’entreprise sur deux projets majeurs : les Parcs Disney’s Hollywood Studios (anciennement Disney-MGM Studios) à Walt Disney World Resort et Tokyo DisneySea, qui, situé à Tokyo Disney Resort, est largement considéré comme étant le plus beau Parc Disney au monde,

Il quitte ensuite Walt Disney Imagineering en 1994 pour gérer sa propre entreprise avant de revenir en 2007 en qualité de Vice President Exécutif. Il supervise alors des projets ambitieux comme le District Cars Land du Parc Disney California Adventure à Disneyland Resort et plus généralement la refonte de ce Parc longtemps considéré comme mal né.

Bob Weiss fut également le responsable, pour Walt Disney Imagineering, du dernier né des Parcs et Resorts Disney : Shanghai Disney Resort. Peu avant son ouverture, il succéde ainsi à Bruce Vaughn au poste de Président de Walt Disney Imagineering...

Barbara Bouza travaillait elle auparavant à Gensler Los Angeles où elle conseilla de nombreuses entreprises comme Netflix, Amgen et la NASA (laboratoire JPL) en management de design stratégique et avant de devenir en 2019 la Présidente du Los Angeles American Institute of Architects (AIA). Elle rejoint ensuite les équipes de The Walt Disney Company en juin 2020.

Bob Weiss quittera donc ses fonctions au début de l’année 2022, le temps de réaliser la transition avec Barbara Bouza. Il prendra alors le rôle de Imagineering Global Ambassador, initialement créé pour Marty Sklar et qui n’était plus occupé depuis sa disparition.

▲ Retour en haut de la liste ▲

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site de fans, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.