Fil Info

Voici les dernières actualités de The Walt Disney Company.

Voici les dépêches d’actualité brûlante concernant tous les pans de l’activité de The Walt Disney Company.

Fil Info

Tout ce qu’il faut savoir sur Disney, à l’instant T, résumé en quelques lignes, complété si besoin de liens vers des articles et dossiers pour approfondir les sujets abordés !

Les dernières actualités

▼ Aller en bas de la liste ▼
— 21 juillet 2019 • 17H09 —
Matthieu Baudry
Présentation des séries de la Phase IV du MCU— 21 juillet 2019 • 17H09 — Matthieu Baudry —

Marvel Studios a présenté cette nuit, lors du San Diego Comic Con, les séries qui composeront la quatrième phase du Marvel Cinematic Universe. C'est en effet une première dans l'histoire du studio ; alors qu'habituellement, Marvel Television produisait des séries pour la télévision et les plateformes de vidéo à la demande, Marvel Studios lancera prochainement de nombreuses séries faisant intervenir d'innombrables personnages du MCU, et dont les aventures seront intrinsèquement connectées aux évènements dépeints dans les longs-métrages.
 

The Falcon and the Winter Soldier

C'est à partir de l'automne 2020 que sera diffusée sur la plateforme Disney+ la première série de cette phase IV, The Falcon and the Winter Soldier. Elle verra notamment le retour de Daniel Brühl dans le rôle d'Helmut Zemo (Captain America : Civil War), venu s'opposer au duo de héros composé du Soldat de l'Hiver et du Faucon.
Pour annoncer son retour tonitruant, Zemo a été jusqu'à pirater l'écran du panel du San Diego Comic Con, en arborant sa fameuse cagoule violette bien connue des fans de comics ! Anthony Mackie (Sam Wilson/Le Faucon) a confirmé qu'il porterait, dans cette série, un nouveau costume, ainsi que le bouclier de Captain America. Sebastian Stan sera également de retour dans le rôle de Bucky Barnes, alias Le Soldat de l'Hiver. La présence d'Emily VanCamp (Sharon Carter) n'a pas été confirmée, malgré les rumeurs persistantes quant à sa présence.
 

WandaVision

La série WandaVision sera diffusée à partir du printemps 2021, elle sera donc la seconde série Marvel de la plateforme Disney+. Et si l'attente parait encore longue, les informations dévoilées jusqu'à présent vont très certainement alimenter les rumeurs d'ici sa diffusion, car Kevin Feige et Marvel Studios ont, une fois n'est pas coutume, réussi à surprendre tout le monde !
En effet, et contrairement aux interprétations qui avaient été faites suite aux premières déclarations sur la série, il a été révélé hier que l'histoire ne se déroulera pas dans les années 50, mais davantage dans une "esthétique" années 50, et fera suite aux évènements dépeints dans Avengers : Endgame. Elizabeth Olsen (Wanda Maximoff/La Sorcière Rouge), Paul Bettany (La Vision), mais aussi Teyonah Parris (Dear White People, Chi-Raq) sont annoncés au casting, cette dernière incarnant par ailleurs Monica Rambeau adulte, qui n'est autre que la fille de Maria Rambeau, vue dans Captain Marvel. Mais comment Vision peut-il être de retour ? Comment Teyonah Parris peut-elle camper une Monica Rambeau adulte, alors que l'actrice sera plus jeune que le personnage, si le spectateur s'en réfère à son âge dans Captain Marvel ? Et aura-t-elle déjà acquis tous ses pouvoirs ? Ce ne sont là que quelques questions auxquelles les spectateurs tenteront de répondre en attendant WandaVision.
 

Loki

Le Dieu de la Malice fera son retour au printemps 2021 sur Disney+ dans la série Loki, avec bien évidemment Tom Hiddleston dans le rôle-titre. Le spectateur y suivra ainsi Loki au cours d'évènements importants de l'Histoire, en même temps qu'il découvrira quelles répercussions les actions du Dieu auront sur le cours de celle-ci. Une autre information de taille a été dévoilée, et qui va engendrer de nombreuses théories : la série ne mettra en réalité pas en scène le demi-frère de Thor assassiné par Thanos, mais bien le Loki qui a utilisé le Tesseract pour s'échapper durant les évènements dépeints dans Avengers : Endgame !
Dès lors, il est légitime de se demander si la série Loki aura lieu sur la Terre-19999, l'univers dans lequel se déroulent les productions audiovisuelles constituant le Marvel Cinematic Universe, ou bien dans une autre réalité créée au moment de son évasion.
 

What If... ?

Contrairement aux autres séries proposées sur Disney+, What If...? sera une série d'animation (la première intégrant le MCU) qui se verra diffusée à partir de l'été 2021. Dans cette série, l'un des fameux Gardiens chargés de surveiller les évènements sans intervenir racontera alors au spectateur ce qu'il aurait pû arriver si certaines des aventures du MCU ne s'étaient pas déroulées comme prévu. Par exemple, et si Peggy Carter était devenue Super-Soldat à la place de Steve Rogers et que ce dernier, resté malingre, combattait dans une armure conçue par Howard Stark ?
Comme c'est le cas pour toutes les séries développées par Marvel Studios, tous les acteurs d'origine reviendront doubler leur personnage dans What If...?, ce qui promet déjà un casting proprement exceptionnel.
 

Hawkeye

Enfin, l'automne 2021 verra débarquer Clint Barton sur Disney+, dans la série Hawkeye, afin de ce dernier puisse passer le flambeau à Kate Bishop. Peu de choses ont pour l'instant été dévoilées sur la série, si ce n'est la présence de Jeremy Renner, revenu endosser le costume de l'archer. Hawkeye sera le dernière série à venir intégrer la phase IV du Marvel Cinematic Universe.

— 21 juillet 2019 • 15H07 —
Matthieu Baudry
Présentation des films de la Phase IV du MCU— 21 juillet 2019 • 15H07 — Matthieu Baudry —

Marvel Studios a présenté cette nuit, lors du San Diego Comic Con, les films qui composeront la quatrième phase du Marvel Cinematic Universe, et qui sortiront au cinéma durant les années 2020 et 2021.
 

Black Widow

Black Widow sera le premier film de la Phase IV à sortir sur grand écran, et il devrait ravir les fans de la première heure en mettant en scène l'un des membres emblématiques des Avengers : Natasha Romanoff, alias Black Widow. Le film, actuellement en tournage, est réalisé par Cate Shortland et sortira aux États-Unis le 1er mai 2020. Scarlett Johansson (Natasha Romanoff/Black Widow), Florence Pugh, Rachel Weisz, David Harbour, O-T Fagbenle et Ray Winstone sont annoncés au casting.
L'histoire prendra place entre les films Captain America : Civil War et Avengers : Infinity War, et la lumière pourrait enfin être faite sur "Budapest", évoquée régulièrement par Hawkeye et Natasha. Taskmaster ( Le Maître des Corvées) est annoncé comme étant l'antagoniste principal du long-métrage, et la seconde itération de Black Widow bien connue des fans de comics fera son apparition : Yelena Belova. Les premières images de Black Widow ont été dévoilées durant le Comic Con de San Diego.
 

Eternals

À l'occasion de ce second film de la quatrième phase du MCU, les spectateurs feront la connaissance de la race des Éternels. Réalisé par Chloé Zhao, Eternals sortira sur les écrans américains le 6 novembre 2020, avec un casting extraordinaire : Angelina Jolie (Thena), Richard Madden (Ikaris), Kumail Nanjiani (Kingo), Lauren Ridloff (Makkari), Brian Tyree Henry (Phastos), Salma Hayek (Ajak), Lia McHugh (Sprite) et Don Lee (Gilgamesh) seront ainsi de la partie.
Comme c'est souvent le cas avec le MCU, les fans remarqueront, en jetant un oeil au casting, quelques changement notables au niveau des personnages. Eternals présentera notamment les Célestes – des êtres géants aperçus dans Les Gardiens de la Galaxie – qui, il y a des millions d'années, ont génétiquement modifiés des hommes primitifs pour en faire des surhommes. Immortels, les Éternels vivent aussi bien dans l’espace que sur Terre, dans l’ombre de l’Humanité. Face à eux, une autre expérience génétique sévit, les monstrueux Déviants.
 

Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings

Troisième film de la Phase IV et premier long-métrage Marvel de l'année 2021, la révélation de son titre a été une véritable surprise pour les fans : Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings. En effet, ce film vera le retour de l'un des plus grands ennemis d'Iron Man dans les comics : Le Mandarin. Mais contrairement à Iron Man 3, où Ben Kingsley campait le rôle d'un acteur se faisant passer pour Le Mandarin, c'est Tony Leung qui endossera ici le rôle de l'ennemi juré de Tony Stark ; cela laisse donc présager que Le Mandarin sera à la hauteur du personnage de comics.
Pour interpréter le rôle de Shang-Chi, le Maître du Kung-Fu, Marvel Studios tente un pari en choisissant Simu Liu, un acteur canadien né en Chine. Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings sera réalisé par Destin Daniel Cretton, et il sortira aux États-Unis le 12 février 2021.
 

Doctor Strange in the Multiverse of Madness

Le Docteur Strange sera de retour dans son second film solo le 7 mai 2021 avec un titre qui promet encore de jouer avec les sens du spectateur : Doctor Strange in the Multiverse of Madness. Réalisé par Scott Derrickson, et toujours avec Benedict Cumberbatch dans le rôle-titre, le film est d'ores et déjà annoncé comme étant le plus effrayant du MCU. Autre annonce de taille concernant la suite des aventures de Stephen Strange : la présence au casting d'Elizabeth Olsen, qui reprendra son rôle de Wanda Maximoff alias La Sorcière Rouge. Wanda sera donc aux côtés du Dr. Strange quelque temps à peine après son arrivée sur Disney+, dans la série WandaVision.
 

Thor : Love and Thunder

C'est au Dieu du Tonnerre que revient l'honneur de clore la Phase IV. Alors que ce dernier semblait parti pour ne faire son retour qu'aux côtés des Gardiens de la Galaxie, il est le premier des Avengers à bénéficier d'un quatrième film solo. Et cette annonce est loin d'être la seule surprise autour du film !
Au cours de la présentation, l'actrice Tessa Thompson (Valkyrie) a ainsi confirmé que son personnage était sensible au charme féminin, puisqu'elle se cherchera une reine avec qui gouverner. Mais plus important encore, Nathalie Portman sera non seulement de retour, mais Jane Foster se révélera digne de soulever le marteau de Thor et héritera des pouvoirs du Dieu du Tonnerre ! Cela laisse à penser que Marvel Studios pourrait bien emmener les spectateurs sur une fausse piste, comme seul le studio sait le faire. Malgré sa présence sur scène lors du San Diego Comic Con, Chris Hemsworth pourrait dès lors ne pas être le personnage principal de ce nouveau film et se contenter simplement d'un caméo, avant de revenir plus tard aux côtés de Star-Lord et de ses compagnons d'aventures.
Thor : Love and Thunder, qui sera réalisé par Taika Waititi (Thor : Ragnarok), sortira sur grand écran aux États-Unis le 5 novembre 2021.
 

Blade

Alors que l'ensemble du planning de la Phase IV venait d'être présenté, Kevin Feige avait gardé une dernière surprise dans sa manche : Blade sera bien de retour prochainement sur grand écran. Si aucune date n'a été évoquée, ce n'est pas Wesley Snipe qui reprend le rôle du chasseur de vampires mais bien Mahershala Ali. Ce choix peut sembler surprenant, l'acteur ayant déjà interprété un personnage Marvel sur le petit écran ; il n'était autre que le vilain Cottonmouth dans la série Luke Cage.
Si certains se demandent si ce n'est pas là une façon d'enterrer les séries coproduites par Marvel Television et Netflix, il ne faut pas oublier que c'est la deuxième fois que deux personnages du MCU sont joués par le même acteur. En effet, Alfre Woodard, qui interprétait Mariah Dillard dans la série Luke Cage, apparaît également dans Captain America : Civil War, dans le rôle de Miriam Sharpe ; elle abordait alors Tony Stark pour lui parler du décès de son fils en Sokovie.

— 21 juillet 2019 • 13H14 —
Matthieu Baudry
La phase IV du MCU se dévoile — 21 juillet 2019 • 13H14 — Matthieu Baudry —

Après une absence remarquée l'an dernier, afin de garder le suspense autour d'Avengers : Endgame, Marvel Studios était de retour cette nuit au San Diego Comic Con pour un panel qui vient éclaircir l'avenir du MCU et mettre fin à de nombreuses rumeurs quant aux projets futurs du studio. Il y a plusieurs mois, Kevin Feige avait annoncé que la Phase IV serait différente des trois premières, et c'est effectivement le cas : aucun film rassemblant l'équipe des Avengers n'est au programme, quand les séries produites par Marvel Studios pour la plateforme de vidéo à la demande Disney+, elles, intègrent le planning officiel. Si plusieurs séries produites par Marvel Television étaient déjà liées au MCU, comme Les Agents du S.H.I.E.L.D. (ABC) ou encore les séries diffusées sur Netflix, ces dernières se contentaient tout au plus de faire quelques allusions çà et là aux évènements dépeints dans les longs-métrages produits par Marvel Studios. Tout à l'inverse, ces nouvelles séries feront donc partie intégrante de cette quatrième phase et seront même nécessaires à sa cohérence.
Voici donc le planning officiel de la Phase IV :

  • Black Widow – 1er mai 2020
  • The Falcon and the Winter Soldier (Disney+) – Automne 2020
  • Eternals – 6 novembre 2020
  • Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings – 12 février 2021
  • WandaVision (Disney+) – Printemps 2021
  • Doctor Strange in the Multiverse of Madness – 7 mai 2021
  • Loki (Disney+) – Printemps 2021
  • What If...? (Disney+) – Été 2021
  • Hawkeye (Disney+) – Automne 2021
  • Thor : Love and Thunder – 5 novembre 2021

Le panel s'est terminé par l'annonce d'un prochain film Blade, et le nom de l'acteur qui succédera à Wesley Snipes : Mahershala Ali. Mais ce n'est pas tout, les projets suivants ont été confirmés, sans aucunes dates de sortie annoncées toutefois : Black Panther 2, Captain Marvel 2, Les Gardiens de la Galaxie 3 et ce que de nombreux fans attendaient depuis le rachat de 20th Century Fox : Les Quatre Fantastiques. Enfin, un film dont le nom est pour l'instant énigmatique, Mutants, promet de ramener l'équipe des X-Men sur grand écran prochainement !

— 15 juillet 2019 • 19H39 —
Franck Armand-Zuniga
Deux autres films Disney en Blu-ray— 15 juillet 2019 • 19H39 — Franck Armand-Zuniga —

Les films DisneyLe Trou Noir (1979) et George de la Jungle (1997) vont être proposés en Blu-ray aux États-Unis.
Malheureusement, seuls la piste et des sous-titres anglais seront proposés.

Autre difficulté, pour les Français, l'édition sera difficile à acquérir car disponible uniquement pour les abonnées américains du Disney Movie Club. Il faudra donc pour l'obtenir se tourner vers Ebay ou auprès des revendeurs d'Amazon.

— 12 juillet 2019 • 19H26 —
Geoffrey El Islami
Star Wars: Rise of the Resistance en approche — 12 juillet 2019 • 19H26 — Geoffrey El Islami —

Depuis fin mai 2019, les visiteurs du Disneyland Park se régalent à découvrir les secrets à Black Spire Outpost au sein de Star Wars : Galaxy's Edge. L'ouverture, d'abord sur inscription puis libre d'accès depuis le 24 juin, a d’ailleurs été magistralement orchestrée par les équipes de Disneyland Resort, permettant à l'unique attraction du Land - Millenium Falcon: Smugglers Run - d'atteindre des temps d'attente relativement acceptables.

Disney a récemment révélé l'ouverture de la deuxième attraction du Land : Star Wars: Rise of the Resistance accueillera ainsi ses premiers visiteurs le 5 décembre 2019 à Walt Disney World Resort et le 17 janvier 2020 à Disneyland Park. Disney Parks Blog donne déjà quelques précieuses informations sur cette nouvelle expérience qui en laissera plus d'un collé à leurs sièges :

« [L'attraction] effacera la frontière entre la réalité et le fantastique et plongera les invités au milieu d'une bataille entre le Premier Ordre et la Résistance. Les invités seront recrutés pour rejoindre Rey et le Général Organa dans une base secrète. Ils seront ensuite capturés par un croiseur interstellaire du Premier Ordre. Avec l'aide de quelques héros de la Résistance, ils s'évaderont du Destroyer ennemi, devront protéger la base secrète et toujours garder une longueur d'avance sur Kylo Ren ! »

Enfin, une nouvelle affiche de l'attraction a été dévoilée (voir image ci-dessous) réunissant à merveille le talent des Imaginieurs pour les affiches d'attractions et les iconiques posters des films Star Wars.

— 11 juillet 2019 • 09H02 —
Laurent Armand-Zuniga
Une scène de Toy Story 2 autocensurée— 11 juillet 2019 • 09H02 — Laurent Armand-Zuniga —

Balance ton… Papi Pépite !

L’une des séquences de faux bêtisier présente dans le générique de fin de Toy Story 2 fait les frais de la campagne #MeToo née aux USA et devenue #BalanceTonPorc en France. Pixar Animation Studios a en effet décidé de retirer de ses futures éditions du film la séquence où Papi Pépite explique avec lubricité à deux Barbies qu’il est en capacité de leur obtenir un rôle dans Toy Story 3 supposant pour cela quelques faveurs d’ordre inavouable. Il est d’ailleurs surpris d’être filmé et tente maladroitement de faire passer ses sollicitations pour de l’humour.

Cette scène aux relents de sexisme et d’harcèlement dans le milieu d’Hollywood ne fait visiblement plus rire personne chez The Walt Disney Company qui elle-même a été impactée par le scandale ; John Lasseter ayant été prié de quitter la compagnie pour « comportement déplacé ».
 

— 10 juillet 2019 • 14H08 —
Matthieu Baudry
Toy Story 4 dérange les conservateurs américains— 10 juillet 2019 • 14H08 — Matthieu Baudry —

Depuis quelques jours, l'association américaine ultra-conservatrice One Million Moms s'en va-t-en guerre contre Toy Story 4. En cause, deux scènes très courtes, qui se déroulent pendant que Bonnie est à la maternelle. La première séquence montre ainsi un couple de mamans venues déposer leur enfant à l'école puis, quelques scènes plus tard, venir le récupérer, avant de l'enlacer. Il n'en aura pas fallu plus pour déclencher la colère de nombreuses associations conservatrices étasuniennes, dont One Million Moms, qui y voit là une provocation pure et simple de la part de Disney. L'association avance même que cette pratique d'inclusion de personnages LGBTQ dans les productions de The Walt Disney Company est "une façon de désensibiliser les enfants à ce style de vie", ce qui en fait de facto "un film qui ne respecte pas les valeurs familiales".

One Millions Moms est un groupe qui a déjà largement fait parler de lui, en conspuant notamment des productions télévisées d'ABC Studios, dont Once Upon a Time - Il Était Une Fois et The Real O'Neals, car elles présentaient l'une et l'autre nombre de personnages LGBTQ. One Million Moms fait partie d'un groupe bien plus important, The American Family Association, qui a appelé au boycott de nombreuses productions estampillées Disney, de même que les comics Marvel qui incluaient un ou plusieurs personnages LGBTQ.

Si cette énième controverse lancée par les groupes ultra-conservateurs n'est rien d'autre qu'une tempête dans un verre d'eau, elle a eu le mérite d'attirer l'attention de bon nombre d'associations LGBTQ et de spectateurs qui, eux, n'avaient pas remarqué la présence de ce couple de femmes, et qui s'en sont réjouis avec d'autant plus de ferveur ! La polémique n'a finalement pas empêché Toy Story 4 de trouver son public, le long-métrage ayant, pour l'heure, engrangé plus de 650 millions de dollars de recette à travers le monde.

— 10 juillet 2019 • 11H18 —
Laurent Armand-Zuniga
Millesime 2019 du Rendez-Vous Gourmand— 10 juillet 2019 • 11H18 — Laurent Armand-Zuniga —

Le Millésime 2019 du Rendez-vous Gourmand de Disneyland Paris débute aujourd'hui au Parc Walt Disney Studios.

Un voyage culinaire qui met une nouvelle fois à l'honneur les régions françaises avec un chalet dédié aux spécialités bretonnes, savoyardes, alsaciennes et antillaises. Les spécialités européennes ne sont pas en reste ; les visiteurs pourront en effet retrouver avec plaisir les chalets belge, italien, espagnol ainsi que les désormais fameux vegan kitchen et bistrot de l'été.

Nouveauté cette année, l'apparition du chalet éclair & gourmandise, d'un point de restauration dédié aux recettes grecques ainsi que d'un bar à vin.

Le rendez-vous est fixé jusqu'au 13 octobre 2019.

— 10 juillet 2019 • 09H40 —
Karl Derisson
Mort du comédien Rip Torn— 10 juillet 2019 • 09H40 — Karl Derisson —

Le comédien Rip Torn est décédé le 9 juillet 2019 à l'âge de 88 ans.

Né le 6 février 1931 à Temple, au Texas, Elmore Rual (Rip) Torn débute sa carrière sur les planches de l'université du Texas où il étudie en particulier les pièces de William Shakespeare sous l'égide de B. Iden Payne. Après avoir servi dans la police militaire de l'armée américaine, Torn part pour Hollywood où il obtient un rôle dans le film Baby Doll d'Elia Kazan. Elève du mythique Actor's Studio de New York, le comédien poursuit ensuite sur les planches, apparaissant notamment à l'affiche de Doux Oiseau de Jeunesse de Tennessee Williams, pièce pour laquelle il reçoit un Theater World Award et une nomination aux Tony Awards.

Acteur prolifique et éternel second rôle, Rip Torn a offert son talent à des dizaines de films parmi lesquels Le Roi des Rois, Le Kid de Cincinnati, Révélations, Wonder Boys, Marie-Antoinette, Dodgeball ! Même pas mal ! ou encore Marjorie, le long-métrage réalisé en 1983 par Martin Ritt et pour lequel il est nommé pour l'Oscar du Meilleur Acteur dans un Second Rôle.

Réalisateur du film Allo, je craque en 1988 et interprète d'Artie dans le Larry Sanders Show entre 1992 et 1998, un rôle qui lui vaut six nominations consécutives lors des Emmy Awards, Rip Torn, qui remporte le trophée en 1996, reste surtout célèbre pour son interprétation de Z dans les deux premiers volets de la saga Men in Black dont il est finalement écarté après eu à faire à la justice pour port d'arme prohibé en situation d'ivresse. 

Pour les studios Disney, Torn avait également prêté sa voix à Zeus dans le grand classique Hercule et campé Harvey Potter dans le téléfilm La Ferme aux Ballons.

— 09 juillet 2019 • 15H03 —
Laurent Armand-Zuniga
Les audiences des chaînes Disney en France— 09 juillet 2019 • 15H03 — Laurent Armand-Zuniga —

Le dernier Médiamat'Thématik qui mesure l’audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL est sorti. Il concerne la période du 31 décembre 2018 au 16 juin 2019. Par rapport à la période comparable de l’année précédente (mesurée elle du 1er janvier 2018 au 17 juin 2018), le bilan des chaînes Disney révèle une baisse généralisée, toutes s'installant dans des positions peu glorieuses. Ainsi, en nombre de téléspectateurs âgés de 4 ans et plus - parmi les personnes recevant la télévision par le câble, le satellite ou l’ADSL - ayant regardé au moins 10 secondes consécutives la chaîne concernée en moyenne sur quatre semaines consécutives :

  • Disney Channel recule sensiblement affichant un score de 5 425 000 téléspectateurs contre 6 338 000 auparavant soit une baisse notable de 913 000 téléspectateurs ; la part de marché de la chaîne s'établissant à 0.3% (inchangée) ;
  • Disney Channel +1 reflue, elle aussi, à 4 036 000 téléspectateurs contre 4 295 000 auparavant, soit une baisse de 259 000 téléspectateurs ; la part de marché de la chaîne demeurant à 0.1% ;
  • Disney CINEMA est quasi stable à 2 542 000 téléspectateurs contre 2 647 000 auparavant soit une régression limitée de 105 000 téléspectateurs ; la part de marché de la chaîne reste inchangée à 0.1% ;
  • Disney Junior repart à la baisse à 2 569 000 téléspectateurs contre 2 944 000 auparavant soit un recul de 375 000 téléspectateurs ; la part de marché de la chaîne végétant à 0.2% (inchangée) ;
  • Disney XD recule aussi à 1 217 000 téléspectateurs contre 1 664 000 auparavant soit une baisse de 447 000 téléspectateurs ; la part de marché de la chaîne restant toujours inférieure à 0.1%.

Sur un an, à période comparable, les chaînes Disney marquent clairement le pas en France en égarant un total de 1 578 000 téléspectateurs.
Le navire amiral Disney Channel subit une inquiétante hémorragie de son audience tandis que les chaînes Disney XD et Junior, déjà à un faible niveau, sont plus encore boudées.
Enfin, Disney CINEMA, isolée dans les seules offres Canal dont le public se détourne massivement en raison de leur modèle de commercialisation trop contraignant avec des abonnements onéreux, complexes à comprendre et tout aussi difficiles à résilier, est désertée dans l’univers Cinéma (les autres chaînes Disney relevant de l’univers Jeunesse).

— 07 juillet 2019 • 10H36 —
Karl Derisson
Mort du comédien Cameron Boyce— 07 juillet 2019 • 10H36 — Karl Derisson —

Le comédien Cameron Boyce est mort le samedi 6 juillet 2019 des suites d'une maladie. Il avait vingt ans...

Cameron Boyce est né à Los Angeles le 28 mai 1999. Grand amateur de break dance, le petit garçon débute sa carrière comme mannequin dès l'âge de sept ans. Apparaissant notamment dans l'édition 2006 catalogue des magasins Disney Store, il travaille ensuite notamment pour les marques Garnet Hill, Nestlé, K-Mart ou encore Wilson Leather et Jakks Pacific.

En 2007, Cameron Boyce a huit ans lorsqu'il passe pour la première fois devant la caméra dans des publicités pour les marques Kraft Foods, Bisquick et Mattel. Il apparaît également dans les clips des tubes Y'all Know How I Am d'Ice Cube, Whip My Hair de Willow Smith et That Green Gentleman de Panic! at the Disco où il incarne la version enfant du chanteur et guitariste Ryan Ross.

En 2008, le jeune comédien de neuf ans fait ses débuts à la télévision dans la série General Hospital: Night Shift puis au cinéma aux côtés de Kiefer Sutherland dans le long-métrage Mirrors d'Alexandre Aja et le thriller L'Oeil du Mal de D. J. Caruso avec Shia LaBeouf.

Au générique de Copains pour Toujours, Judy Moody et son Été pas Raté et Copains pour Toujours 2, Cameron Boyce fait une brève apparition dans les séries Bonne Chance Charlie et Shake It Up diffusées sur Disney Channel et dans l'émission Dancing with the Stars sur ABC. Décrochant un rôle dans la série Jessie où il interprète le jeune Luke Ross, Boyce devient par ailleurs la voix de Jake dans la saison 2 de Jake et les Pirates du Pays Imaginaire, remplaçant ainsi Colin Ford, et participe également au doublage de la série animée Marvel's Spider-Man dans le rôle de Shocker. En 2015, l'acteur incarne enfin Carlos, le fils de Cruella, dans le Disney Channel Original Movie Descendants et ses deux suites. Au générique de Camp Kikiwaka, il obtient également le rôle principal du sitcom Guide de Survie d'un Gamer.

Atteint d'une maladie pour laquelle il était traité à l'hôpital, Cameron Boyce s'est beaucoup investi durant les dernières années de sa vie dans diverses oeuvres de charité. Pour ses actions, il a ainsi été récompensé en 2018 par un Pioneering Spirit Award pour être parvenu à lever 30 000 dollars au profit du royaume d'Eswatini.

— 03 juillet 2019 • 15H22 —
Laurent Armand-Zuniga
Démantèlement de Disney Hachette Presse— 03 juillet 2019 • 15H22 — Laurent Armand-Zuniga —

Fin d’un modèle. Sous les coups de butoir du web et des changements radicaux de comportements d’achats des consommateurs, comme l’a vécue avant elle l’industrie du disque, la presse écrite est en crise et notamment la presse magazine. Tout le secteur est, en effet, en restructuration permanente aboutissant à des cessions de titres entre grands groupes, des repositionnements de journaux (la publi-information multi-canal remplaçant le plus souvent la démarche journalistique) ou carrément des fermetures. La presse Jeunesse était en revanche jusque-là plutôt épargnée par les grandes manœuvres de concentration, forte, sur ce marché spécifique, de déjà très gros opérateurs, historiques et rentables.
Disney Hachette Presse, une joint-venture réunissant sous un même pavillon le groupe Lagardère (49%) et The Walt Disney Company France (51%) était de ceux-là et même l’un de ces fleurons. Éditant environ 15 titres jeunesse dont les mastodontes, au niveau des ventes, Le Journal de Mickey, Super Picsou Géant et Picsou Magazine, elle disposait même de sa régie de publicité intégrée. Un vraie machine à cash à faire pâlir d’envie bien des éditeurs…
Mais voilà, la mauvaise santé du groupe Lagardère, plombé par des erreurs stratégiques majeures arbitrées par un Président, Arnaud Lagardère, plus habitué à liquider ses actifs qu’à créer de la (nouvelle) richesse, vient mettre un terme à cette enviable situation de rente en décidant le démantèlement pur et simple de Disney Hachette Presse.

Le groupe Unique Heritage Media (UHM) est ainsi entré en négociations exclusives auprès de The Walt Disney Company et du groupe Lagardère pour l’acquisition de Disney Hachette Presse, une prise de contrôle qui va se solder par la modification en profondeur du fonctionnement de l’ensemble. Finie la gouvernance partagée entre deux entités et passage à un seul propriétaire ! Unique Héritage Media contractera dès lors simplement une licence auprès de The Walt Disney Company pour utiliser les marques et les personnages Disney dans le domaine de la presse jeunesse comme Glénat l’a fait dans le domaine de la Bande Dessinée.
Il faut dire que le modèle de joint-venture que constituait Disney Hachette Presse était une spécificité bien française, le recours à la licence étant la norme dans les autres pays.

Ce changement de modèle va évidemment entraîner un refonte complète du catalogue : le lecteur doit à coup sûr s’attendre à la disparition de titres et à la rationalisation des éditions…

— 02 juillet 2019 • 14H17 —
Alexandre Chierchia
Sortie Pin Trading Juillet 2019— 02 juillet 2019 • 14H17 — Alexandre Chierchia —

Ce mois-ci Disneyland Paris met à l'honneur ses différents événements et saison, mais pas que !

  • Un pin's Edition Limitée sur Electroland sera disponible uniquement à la boutique Les Légendes d'Hollywood, le 5 juillet 2019.
  • Pas de pin Trading Night mais Le Festival du Roi Lion et de la Jungle aura le privilège d'être au cœur d'une Pin Trading Day le 13 juillet 2019 avec de nombreux pin's.
  • Alice et Winnie (et leurs amis) ont droit à deux séries en Open Édition.
  • Niveau Série, Stitch sera d'humeur fière, Pan Pan et Bambi seront les Meilleurs Amis du mois tandis que Belle et Simplet seront, eux, les membres étoilés.
  • Les Animaux iconiques Disney apparaîtront dans une série en style "cute".
  • Trois pin's médaille en Édition très Limitée sortiront le 24 juillet 2019 sans vraiment de liens entre eux, ni même avec le Resort d'ailleurs.
  • Des articles autour du Pin Trading seront mis en vente dès le 20 juillet 2019 avec, au programme : tee-shirt, mug, lanière et pin's au logo du Pin Trading de Disneyland Paris.
  • Enfin, de facétieux revenants conseillent aux fans de réserver leur journée du 13 septembre 2019...

— 02 juillet 2019 • 11H45 —
Alexandre Chierchia
Sortie Comics Juillet 2019— 02 juillet 2019 • 11H45 — Alexandre Chierchia —

Panini Comics gâte son lectorat ce mois-ci avec des sorties très attendues dont certaines depuis de nombreuses années. 
Voilà une sélection des titres à ne manquer sous aucun prétexte !

  • Côté Softcovers, Spider-Geddon et Infinity Wars continuent d'avancer pendant qu'Avengers fête le numéro 700 des plus grands héros de la Terre.
  • Thanos T02 (Marvel Deluxe): Thanos Gagne : alors que les fans étaient déçus de voir Jeff Lemire quitter la collection après seulement une poignée de numéros, Donny Cates relève le défi avec brio en proposant une histoire réunissant pas moins que deux Thanos et l'introduction du Cosmic Ghost Rider.
  • Thanos : La Fin de l'Univers : il s'agit là d'une saga proposée seulement en parution kiosque en 2004, c'est un classique signé par Jim Starlin au scénario et au dessin qui dévoile un aspect du Titan Fou peu connu du grand public.
  • Fresh Start ! Doctor Strange T01 : le Sorcier Suprême se met à l'heure du dernier relaunch de Marvel disponible en VF et part donc affronter le terrible Galactus.
  • Marvel Legacy : La Mort de la Puissante Thor : entre manier Mjolnir et tenter de survivre à son cancer, l'heure du choix est venu pour Jane Foster, et le salut des dieux Asgardiens en dépend.
  • Old Man Logan, le grand classique de Mark Millar et Steve McNiven est de retour dans la collection Marvel Event : un récit incontournable pour les fans de l'univers Marvel et de Wolverine.
  • Spider-Man : Renouveler ses Voeux : une histoire hors-continuité qui découle de Secret Wars avec un récit qui dépeint la vie de la famille Parker : Peter, Mary-Jan et leurs fille Annie. 
  • Enfin, côté Deluxe, Marvel Legacy débute avec un volume dévoilant les Avengers préhistorique.

▲ Retour en haut de la liste ▲

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.